Labass Traoré, paysan à Niantaga : Si possible, un village, un tracteur

16

«Il faut que le président IBK continue de subventionner l’engrais. Si possible aider chaque village à avoir un tracteur. Il doit aussi créer des projets pour nous les jeunes qui vivons en campagne, car notre travail ne doit pas seulement s’arrêter seulement à l’agriculture. Nous voulons aussi faire le petit commerce et l’élevage. Placé le mandat sous le signe de la jeunesse est une très bonne chose parce que l’avenir de ce pays repose sur sa jeunesse. Dans le nouveau gouvernement, les jeunes doivent vraiment dominer avec des ministères clés».

Propos recueillis par Ibrahim Dembélé

AMAP – Koutiala

Salif Boubacar Tounkara, président du conseil local de la jeunesse de Kita : L’AVICULTURE, LE MARAICHAGE OU L’ARBORICULTURE SONT DES SECTEURS DANS LESQUELS L’ÉTAT PEUT EMPLOYER LES JEUNES

«Nous avons accueilli avec joie les propos du président IBK à l’endroit de la jeunesse. Il faut reconnaitre que les jeunes ont des préoccupations impérieuses auxquelles le chef de l’Etat pourrait apporter des solutions dans les cinq à venir. Ici à Kita, nous demandons aux autorités d’élargir davantage la création d’opportunités dans des filières telles que l’aviculture, le maraichage ou l’arboriculture. Nous souhaitons vivement l’appui du gouvernement dans ces différents secteurs. Par ailleurs, le désenclavement constitue un moyen efficace pouvant faciliter le développement social et économique et les jeunes peuvent être associés aux projets initiés dans ce sens. Il faut aussi mettre en place une vraie politique de santé en faveur des jeunes pour réduire leur vulnérabilité face à certaines maladies comme le Sida et le paludisme. En ce qui concerne les loisirs, le conseil local des jeunes de Kita demande la création d’infrastructures socio-éducatives et sportives ».

Propos recueillis par Jigiya Mohamed Fabrice

AMAP-Kita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here