Lassina Danzié Bengaly, président du bureau local de la jeunesse de Koutiala : IL faut des emplois pour les jeunes ruraux

24

«Tout d’abord, je remercie le président IBK pour avoir nommé le gouverneur de notre région. C’est une bonne chose qu’il faut saluer car il était vraiment temps de rendre fonctionnelle notre région. Le président réélu a placé son second mandat sous le signe de la jeunesse. Cela aussi est une bonne chose d’autant plus que la majorité de la population malienne est jeune. Koutiala est la 3ème ville la plus peuplée et la 2ème ville industrialisée au Mali. Donc, IBK doit y créer des emplois pour réduire le chômage des jeunes. Il doit faire comprendre aux anciens qu’ils doivent laisser la place aux jeunes, car nous sommes l’avenir de ce pays. Les vieux ont fait leur temps, donc place aux jeunes maintenant. Nous voulons aussi un hôpital suffisamment équipé. Dans la plupart des projets, on parle des femmes et des jeunes, mais à Koutiala la réalité est tout autre. La jeunesse locale ne bénéficie presque de rien. Je pense qu’en général, les préoccupations de la jeunesse ne sont pas suffisamment prises en compte dans notre pays. La preuve est que le ministère qui leur est dédié n’a qu’un petit budget par rapport aux autres ministères. Nous sommes les plus nombreux. Paradoxalement, nous avons le plus petit budget. Cependant, la plupart des projets sont conçus à notre nom. A Koutiala, nous avons soumis des projets à l’APEJ mais très peu ont reçu le financement. Les projets qui ont été financés, leur montant n’a pas dépassé 300.000 FCFA. En outre, nos frères et sœurs des communes rurales qui ne vivent que d’agriculture souffrent énormément. Nous voulons que le président honore son engagement envers la jeunesse. Ses prédécesseurs ont tous parlé de l’importance de la jeunesse mais ils n’ont pas montré cela par des actions concrètes».

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here