Médecins Sans Frontières au Mali Les multiples activités de l’organisation dévoilées aux journalistes maliens

2

Médecins Sans Frontières au Mali a organisé un café média le samedi 02 Septembre 2018 à l’hôtel Mandé à l’intention des journalistes afin d’éclairer leurs lanternes sur les multiples activités qu’ils mènent au Mali, les difficultés rencontrées sur le terrain mais aussi de rappeler les trois principes de base de la structure à savoir : l’indépendance, à la fois financière avec 95% du fonds provenant des donateurs privés, et opérationnelle dans la mise en œuvre de leurs actions sur le terrain ; l’impartialité, en soignant tous patients sans discrimination et la neutralité pour dire que MSF ne fait pas de partie pris dans un conflit, leur seul intérêt est d’assister les populations civiles victimes du conflit.
Présente au Mali depuis 1995, Médecins Sans Frontières (MSF) est une association médicale humanitaire internationale, créée en 1971 à Paris par des médecins et des journalistes. Au Mali, Médecins Sans Frontières mène des projets à Ansongo, Douentza, Kidal, Koutiala et Tenekou. La structure à apporter son soutien à plusieurs couches de la société malienne dont la vie ou la santé était menacée suite à des conflits armés, de catastrophes naturelles, d’épidémies, de pandémies ou d’exclusion de soins etc. Le chargé de communication de Médecins Sans Frontières au Mali Lamine Keita a évoqué les actions médicales de MSF au Mali avec des chiffres comme la prise en charge de 65896 enfants de moins de cinq ans ; la naissance de 1497 enfants nés dans des centres soutenus par MSF ; le traitement de 14 477 patients souffrant de paludisme etc. Il s’est appesantit sur les trois principes de base de MSF : à savoir l’indépendance, à la fois financière avec 95% du fonds provenant des donateurs privés, et opérationnelle dans la mise en œuvre de leurs actions sur le terrain ; l’impartialité, en soignant tous les patients sans discrimination et la neutralité pour dire que MSF ne fait pas de partie pris dans un conflit, et que leur seul intérêt est d’assister les populations civiles victimes du conflit. Pape Syre Kane de MSF Dakar a détaillé la professionnalisation des influenceurs et la gestion de la communauté en ligne. Juan Carlos Cano, le chef de Mission de MSF Espagne et Issa Fakaba Sissoko, le rédacteur en chef du studio Tamani ont tenu en haleine les journalistes sur le thème de l’aide humanitaire, les médias et la communication en temps de conflit. Le café média a permis aux participants de mieux connaitre les objectifs et le combat de Médecins Sans Frontières au Mali et à travers le monde. Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here