Arcanes politiques : Qu’est devenu Abdoulaye Idrissa Maïga ?

23

Remplacé à la tête du gouvernement en janvier 2018 par Soumeylou Boubèye Maïga (SBM), l’ex-Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a disparu des écrans radars de la scène publique nationale, alors que rien ne l’empêche de rester actif à son poste de 1er vice-président du parti présidentiel le RPM.

Que devient Abdoulaye Idrissa Maïga (AIM) ? Cette question posée à brûle-pourpoint par un haut cadre du RPM à un autre responsable du parti, la semaine dernière, dit tout sur l’état d’esprit de celui que certains confrères qualifiaient si bien de « héron de Tamesna ». Son absence à la cérémonie de prestation de serment du président IBK a intrigué plus d’un. Même si l’un de ses proches assure qu’il était en déplacement. Un voyage qu’il n’a pas su/pu écourter pour l’investiture d’IBK II ?

Selon nos investigations, Abdoulaye Idrissa Maïga s’est imposé un strict devoir de réserve allant au-delà de ce qui était attendu de lui. Au point que nombre de cadres du RPM estiment qu’il y a eu des brouilles particulières entre lui et le président-fondateur du parti, non moins président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. « C’est sur la gestion du processus de sortie de la crise sécuritaire que les deux hommes n’ont pas eu la même méthode d’approche… », souffle un parlementaire du RPM. Cette divergence d’approche a-t-elle pu générer un conflit ouvert au point qu’AIM n’ait pas été, pas même une seule fois aperçu dans les activités politiques ou de campagne du candidat IBK ? « Certainement », lâche le député en question.

En effet, dès son entrée en fonction, Abdoulaye Idrissa Maïga a estimé devoir mettre sur pied des « missions de bons offices » pour tenter un dialogue avec des chefs jihadistes, qui sèment la désolation dans le septentrion malien. Il l’avait annoncé avec conviction dans sa Déclaration de politique générale. L’imam Mahmoud Dicko avait même été désigné pour piloter la manœuvre… L’initiative ne connaîtra pas le succès escompté. Mais, n’a-t-elle pas entraîné certaines dépenses ? Silence et boule de gomme ! Le président IBK désavouera après cette initiative dans une interview à la presse internationale. « Le président du Haut conseil islamique, l’imam Mahmoud Dicko, avait reçu mandat de l’ancien Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga [NDLR : avril-décembre 2017] de conduire une mission de bons offices dans le Centre et le Nord du pays. Je l’assume en tant que chef de l’Etat, mais j’étais bien loin de l’approuver. Nous avons mis fin à cette mission…… », déclarait IBK dans cette interview. Il reste que l’on notera ensuite une brouille entre le président du Haut Conseil islamique du Mali (HCIM), l’imam Dicko et le locataire du palais de Koulouba. Ceci a-t-il pu entraîner cela ? Probablement ! Même si des proches d’AIM estiment que l’ex-chef du gouvernement est déçu de la politique et serait aujourd’hui plus proche de la société civile.

Par ailleurs, Abdoulaye Idrissa Maïga va publier par la suite un livre sur la crise récurrente au Nord du Mali. Un ouvrage qui apporte une analyse critique de la gouvernance sécuritaire de ces rébellions cycliques. AIM a-t-il titillé IBK dans ses investigations et réflexions ? Ce n’est pas à exclure. Cela est-il suffisant pour que cet ancien Directeur de campagne d’IBK en 2013, ancien ministre de l’Administration territoriale et ancien ministre de la Défense boude son mentor de président fondateur du parti ? Quid des anciennes rivalités entre AIM et Dr BokaryTréta, le président du RPM ? AIM a-t-il démissionné du RPM ? Non ! A-t-il alors mis un terme à sa carrière politique ? Pourquoi certaines rumeurs ont pu le citer sur les réseaux sociaux comme s’étant rapproché de l’opposant Soumaïla Cissé ? Autant de questions qui suscitent nos investigations. Mais, en attendant, l’on peut penser que IBK a une malchance superstitieuse de voir ses anciens Premiers ministres devenir ses adversaires ou presque… Affaire à suivre !

Bruno D. SEGBEDJ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here