Pour leur apport a sa candidature : Modibo Kadjoké remercie les communicateurs en langue Dogon

3

Arrivé en 14e position sur 24 candidats présentés à l’élection présidentielle dernière, le candidat de l’Alliance pour le Mali (APM-Maliko) exprime ses reconnaissances au Réseau des Communicateurs en langue Dogon et de l’Amicale des Auditeurs des Emissions Dogon. Cela pour leur apport à sa candidature au 1er tour de la présidentielle du 29 juillet 2018.

Porté sur les fonts baptismaux en janvier 2013, ici à Bamako, le parti APM-Maliko a fait un score honorable lors de la présidentielle du 29 juillet dernier. Pour sa première participation à une telle élection, ce parti est arrivé au 14e rang, lequel rang est jugé honorable par son porte-étendard.

Modibo Kadjoké voit en sa victoire l’apport inestimable des communicateurs en langue Dogon pour avoir mouillé le maillot pour lui.

Adama Karembé, porte-parole du Réseau des Communicateurs en langue nationale Dogon s’est dit honoré par cette marque de reconnaissance à leur endroit.

«Aujourd’hui, nous sommes honorés par cette correspondance adressée au réseau par le candidat de l’APM-Maliko. C’est la reconnaissance des efforts fournis en sa faveur dans le cadre de la présidentielle. Nous sommes très honorés. C’est le signe que nous pouvons apporter un plus à la communauté. En tant que communicateurs, nous ne pouvons qu’accompagner ces genres d’initiatives. Je profite de cette occasion pour lancer un appel pressant aux cadres Dogon afin qu’ils acceptent d’accompagner notre réseau dont l’objectif est de développer les échanges culturels entre la langue Dogon et les autres langues et développer les échanges entre les communautés Dogon vivant à Bamako et à l’intérieur du pays. Car, il y va du développement de la culture Dogon », a laissé entendre Adama Karembé, Animateur de langue Dogon à la Radio Benkan de Bamako.

Estimé à une trentaine d’animateurs d’émissions en langue Dogon à travers la ville de Bamako, le réseau des Communicateurs en langue nationale Dogon est un véritable outil de vulgarisation de la langue et de la Culture Dogon.

Cependant, force est d’admettre que le réseau ne bénéficie pas d’accompagnement à hauteur de souhaits par les cadres Dogon. C’est pourquoi le porte-parole lance un appel pressant à tous et à toutes en leur demandant d’appuyer le réseau par tous les moyens (matériels, financiers et techniques). Pour ce faire, les animateurs ont besoin de formation les permettant d’animer dans leurs radios respectives ; de matériels de travail (dictaphones, tablettes, ordinateurs) pour les enregistrements des émissions et des moyens de locomotion tels que les motos pour leurs déplacements dans le cadre de leurs missions. Ces doléances ne peuvent trouver satisfaction que par l’accompagnement d’un tiers. Un SOS est lancé aux bonnes volontés afin qu’elles puissent accompagner les animateurs des émissions en langue Dogon à sortir de leur isolement pour manque de moyens didactiques et autres.

Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here