Rencontre Treta Apcam : des nostalgiques du réseau mafieux des engrais frelatés

18

Ça y est, la mission est accomplie ! Le président IBK vient de rempiler pour un second mandat de 5 ans sous de vives tensions. Les proches du nouveau président sont aux anges et certains sont prêts à renouer avec leurs anciennes habitudes.

C’est le cas de Boukary Tréta et Bakary Togola qui pensent déjà que ce sont eux qui sont à la base de la réélection du président IBK. C’est pourquoi, depuis l’’annonce des résultats, le président de la confédération des producteurs de coton a organisé une rencontre à l’Apcam , le jeudi 30 aout 2018 au nom du président de la République pour, dit il remercier les cotonculteurs qui ont accompagné le président IBK. Le hic, est qu’il n’a pas associé les vrais acteurs du coton qui sont le collectif des producteurs de coton du Mali. Mais ce que les nostalgiques du réseau mafieux des engrais frelatés ignorent, c’est qu’il est connu de tous qu’ils ont été vus comme des bidons vides faisant trop de bruit pendant cette campagne qui vient de prendre fin. Pour preuve, dans les zones censées être proches de Togola, le parti RPM a été sévèrement battu par d’autres partis comme dans la Commune de Kabeila à Sikasso où le parti URD est largement venu en tête ou encore à Trofilaji à Kita.

« Bakary Togola et Tréta sont tous les deux nostalgiques du moment pas glorieux des engrais frelatés. Le plan machiavélique qui se dresse à l’horizon, est que les deux sont en train de tout mettre en place pour faire occuper à nouveau ce département par Tréta », nous confie une source bien informée. Mais toujours, dit-il, « ils ignorent que le président croit en l’actuel Ministre de l’Agriculture qui a su apporter des solutions idoines aux préoccupations du moment. Raison pour laquelle le collectif des producteurs du coton a apprécié à juste sa valeur, le travail de titan abattu par le Ministre Nango Dembélé. Il (collectif) reconnait au Ministre, son combat pour l’approvisionnement des paysans en intrants de bonne qualité, son attachement à la cohésion et entente du monde rural, son efficacité et stratégie justifiant tous ses résultats sans fanfare, ni trompette. La place du Mali comme premier producteur du coton, n’est fortuit.

Comme du lait au feu, certaines personnes proches du président doivent être surveillées de près. Ce deuxième quinquennat offre l’occasion au président de la République et son Premier ministre de sortir par la grande porte. Comme le dirait le président de l’Association des Editeurs de la Presse Privée (ASSEP), M. Bassidiki Touré, « pour que la mission puisse être une réussite, le PM doit former une équipe de choc sans complaisance aucune, en acceptant de chasser la quasi-totalité des membres du gouvernement qui n’ont pas ‘mouillé le maillot’ et qui n’étaient là que pour se faire la poche. Cela y va de l’intérêt de tous, car, l’Opposition attend la moindre erreur pour chasser l’actuel régime du pouvoir. Et le peuple malien sera moins tolérant face au laxisme et le mépris du gouvernement à gérer certaines affaires urgentes de la cité. Donc, plus rien ne sera comme avant ! »

Abdourahmane Doucouré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here