La BCEAO maintient ses principaux taux directeurs inchangés: le coefficient des réserves obligatoires à 3,0% (CPM)

13

La Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest a décidé de maintenir inchangés ses principaux taux directeurs. C’est l’une des décisions du Comité de politique monétaire de la BCEAO, réuni, ce mercredi, au siège de l’institution émettrice.

Le coefficient de réserves obligatoires applicable aux banques de l’Union demeure fixé à 3,0 %", renseigne le communiqué du Comité de politique monétaire.

La réunion du CPM de la BCEAO, présidée par le Gouverneur Tiémoko Meyliet Koné, a permis de "passer en revue les principales évolutions de la conjoncture économique internationale et régionale au cours de la période récente."

Le Comité de politique monétaire note que "l’activité économique est demeurée vigoureuse au deuxième trimestre 2018" au sein de l’Union. Ainsi, la progression du produit intérieur brut réel est ressortie à 6,5 %, au même niveau que le trimestre précédent.

Le Comité de politique monétaire constate par ailleurs une baisse du déficit budgétaire attendu à 3,8 % du PIB, contre 4,2 % en 2017. L’objectif communautaire est de 3 % à l’horizon 2019.

Dans son analyse de la situation économique, le Comité de politique monétaire de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) relève que l’activité économique mondiale a été, dans l’ensemble, bien orientée au deuxième trimestre 2018.

"Selon les dernières estimations du Fonds monétaire international (FMI), la croissance de l’économie mondiale devrait se situer à 3,9 % en 2018 après 3,7 % en 2017", nous apprend le communiqué de la BCEAO.

MC

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here