Spéculation foncière à N’Gabacoro droit: Le maire sortant met les bâtons dans les roues du nouveau

12

La terre, qui est devenue un véritable enjeu économique dans notre pays, est le fonds de commerce de certains maires que marchandent des parcelles à différentes personnes au vu et au su de tous.

Le maire de N’Gabacoro droit Modibo Dembélé a animé une conférence de presse le samedi 08 Septembre 2018 au sein de la mairie pour dénoncer les « pratiques malsaines » de son prédécesseur qui est entrain de lui mettre les bâtons dans les roues en élaborant en son insu des faux bons de commande de carton d’occupé et de permis. Une pratique qui, selon lui, est entrain de troubler l’ordre au sein de la commune rurale de N’Gabacoro Droit.

La terre est devenue un enjeu économique dans notre pays. Du coup, les autorités coutumières et traditionnelles, les maires, les préfets et les gouverneurs, attribuent des parcelles et le critère d’attribution ne se font pas souvent dans les règles de l’art et seront sources des problèmes. C’est le scénario au sein de la mairie de N’Gabacoro droit ou le maire sortant Malick Keita déchu et occupant le poste de conseiller chargé des affaires culturelles et artistiques pour la nouvelle mandature continue à élaborer à l’insu du maire principal Dembélé des faux bons de commande de carton d’occupé et de permis à des individus.

Une pratique qui est entrain de troubler l’ordre au sein de la commune rurale. Le Maire Dembélé et ses conseillers qui ont été assaillis par des faux permis et autres documents illicites ont mené des enquêtes qui les ont conduits à l’ancien maire Malick Keita. Ce dernier n’étant pas le maire domaniale continuait à distribuer des parcelles sur la base du faux, chose qui décrédibilisait leurs actions. Selon Modibo Dembélé, il est devenu le maire dans le seul but de servir sa commune et non de se servir de la commune. « Nous avons initié beaucoup d’actions novatrices pour le bien de la commune rurale de N’Gabacoro et de sa population mais les combines de l’ancien maire sont entrain de nous conduire vers le chaos au sein de notre commune.

C’est pour lui barrer la route que nous avons décidé de maitre la main sur celui qui élaborait ces faux documents et il s’est trouvé que c’est le maire sortant qui les élaboraient et les vendaient. On a essayé de laver le linge sale en famille en lui conseillant d’abandonner. Mais comme c’est son fonds de commerce il a continué et nous avons donc décidé de saisir le procureur de la commune I et le commissaire en les fournissant des preuves palpables », raconte le maire. Mais malgré ces preuves, le dossier n’avance toujours pas et Malick continue avec ses pratiques malsaines déplore le maire de N’Gabacoro droit. Modibo Koné étonné de la lenteur du dossier, décidé d’aller voir ce qui se tramait.

Quelle ne fut pas sa surprise d’entendre de la bouche du commissaire du 12eme arrondissement dire que s’il décide d’arrêter Malick Keita qu’on l’appelle de partout pour lui dire de ne pas toucher à ce dernier ? Pareil pour le commandant de brigade de Moribabougou. Le maire de N’Gabacoro est décidé à mener une farouche lutte contre les spéculateurs fonciers pour le bien être des populations de la commune. On n’a tenté en vain de joindre Malick Keita pour avoir sa version des faits. Les autorités doivent s’atteler à mettre la main sur les auteurs de telles pratiques qui compromettent dangereusement l’essor de nos communes et sont sources des problèmes aux conséquences incalculables.

Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here