Konatébougou: Un cortège de mariage tourne au drame en faisant un mort et deux blessés

26

Le dimanche 9 septembre 2018, aux environ de 11 heures, un cortège de mariage a tourné au drame faisant un mort et deux blessés à Konatébougou en Commune I du district de Bamako. Le drame s’est déroulé devant la famille adoptive de la nouvelle mariée sur un terrain de foot où les jeunes se s’adonnaient à un spectacle de « manoeuvrage » de véhicules et de motos.

A Bamako, les dimanches sont consacrés aux mariages avec leurs lots de cortèges et d’accidents. Ce dimanche 9 septembre 2018, devant la famille adoptive de la nouvelle mariée élevée par sa grande mère maternelle, les jeunes gens s’adonnaient à des spectacles sur les motos et à bord des véhicules. Après la marie où les nouveaux mariés se sont dits oui, place aux spectacles de cortège. Dans un premier temps, selon les témoins, un véhicule 4x4 de marque Nissan Patrol s’est renversé suite à une mauvaise manœuvre du conducteur sur un jeune qui sortait sa tête pour filmer la scène. Heureusement, le jeune homme a été blessé et il a été transporté à l’Hôpital pour des soins. Quelques minutes plus tard, un autre un jeune âgé de 28 ans du nom de Moriba Keïta manifestait sa joie des grands jours en faisant le « show » avec sa moto.

Comme tout être humain averti après un accident de véhicule, une dame de la famille voisine Traoré demanda à ce dernier d’arrêter son « show » mais le jeune homme continua son spectacle. Compte tenu de ce refus de Moriba Keïta d’écouter la dame, son fils Hama Traoré est sorti de leur maison et lança une grosse pierre à Moriba. Touché à la tête, Moriba tombera de sa moto. Il aurait perdu beaucoup de sang sur place avant d’être transporté d’urgence à l’Hôpital Gabriel Touré où il a succombé à ses blessures le lendemain lundi 10 septembre 2018. Après son coup mortel, Hama Traoré, 23 ans surnommé le « délinquant » s’était d’abord caché dans leur famille avant de prendre la tangente en escaladant les murs de la famille contiguë à la sienne.

La foule en colère s’est ruée sur le père de Hama, un vieux de 70 ans, pour le battre à mort mais l’intervention de la police du 12ème Arrondissement a pu circonscrire le problème et calmer la foule. Le vieux a été légèrement blessé et admis à l’Hôpital pour recevoir des soins et aujourd’hui son état va très mieux. Les limiers du 12ème arrondissement ont interpellé, le lundi 10 septembre 2018, le jeune Hama Traoré pour blessure volontaire ayant entrainé mort d’homme.

Moussa Dagnoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here