Nouvelle manifestation de l’opposition malienne

30

Les partisans du chef de file de l’opposition malienne, Soumaila Cissé, ont marché samedi à Bamako, de la place de la liberté à la bourse du travail, pour revendiquer la victoire de leur candidat à la présidentielle 2018.

Cette marche qui a drainé des milliers de personnes dans les rues de la capitale, Bamako et dans la plusieurs villes de l’intérieur du pays intervient un mois après la présidentielle et une semaine après la mise en place du premier gouvernement du second quinquennat d’Ibrahim Boubacar Keita.

Les marcheurs rejettent toujours les résultats officiels de cette élection et estiment que Soumaila Cissé est le vainqueur du scrutin, d’où ces slogans sur les calicots et les pancartes brandis lors de la manifestation : « Soumaila Cissé président’´, "IBK dégage ; à bas le gouvernement de facto", "Sauvons notre démocratie" et "Non à la dictature de la fraude. »

Pour eux, la réélection d’Ibrahim Boubacar Keita au détriment de leur candidat Soumaila Cissé a été entachée de fraudes.

S’aressant a ses partisans, Soumaila Cissé a déclaré que « la mobilisation continue » car, « les Maliens sont loin d’être d’accord pour le vol de leur vote. Nous réclamons notre vote. »

« En plus, nous réclamons le respect des libertés dans notre pays. Deux de nos militants, Paul Boro et Moussa Kimbiri, qui étaient arrêtés ont été libérés. Mais il y a un troisième du nom de Bourama Diarra qui reste en prison. Nous allons continuer à nous battre pour lui », a ajouté M. Cissé.

Certains militants, l’instar de Mohamed Ali Bathily, candidat malheureux à la présidentielle n’écartent pas l’éventualité d’une « désobéissance civile » si les marches n’aboutissent pas à la reconnaissance de la victoire de Soumaila Cissé.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here