Crise malienne : Tenant la France pour responsable, l’Initiative Jiriba koro adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron

19

Le Carrefour des jeunes de Bamako a servi de cadre, le dimanche 16 septembre 2018, à une grande conférence de presse organisée par l’Initiative Jiriba Koro. Occasion pour les organisateurs de faire état du contenu de la lettre ouverte qu’ils ont adressée au président français, Emmanuel Macron, afin d’attirer l’attention de ce dernier sur la responsabilité de son pays dans la crise malienne.

À l’entame de la séance, le porte-parole de cette initiative de la société civile en vue du règne de plus de liberté, de démocratie et de dignité humaine dénommé « Jiriba Koro » a tenu à préciser la vision que donne leur initiative à l’indépendance du Mali. Cette indépendance fait la honte de tous les Maliens puisque les dirigeants ne servent que les intérêts de leurs maîtres incontestés, précise le porte-parole, Siriki Kouyaté.

Ce dernier continue en précisant le contexte dans lequel se situe l’envoi de cette lettre ouverte à Emmanuel Macron. Il s’agit bien de l’affaire du mathématicien algérien Maurice Audin pour laquelle, suite aux nombreuses pressions, la France a été obligée de reconnaitre sa responsabilité dans sa mort. À l’instar de cette situation, Jiriba Koro se dit confiant qu’en procédant de la sorte le Mali pourra avoir gain de cause en ce qui concerne la crise du Nord. Mais, poursuit Siriki Kouyaté, pour que cela se fasse, il faudrait bien guérir le peuple malien qui souffre d’une ignorance patente. Toutefois, Jiriba Koro se montre satisfait jusqu’ici des résultats de toutes les actions qu’elle a eu à menées, sans oublier que de nombreux systèmes restent actifs comme la France-Afrique, le Sommet France-Afrique, l’imposition des systèmes éducatifs afin d’avoir toujours la mainmise sur l’Afrique.

Les pressions des Nations-Unies sur le Mali en ce qui concerne l’application de l’accord pour la paix est vue maintenant comme un piège tendu au Mali, convainc Siriki Kouyaté, qui précise par la suite que les groupes avec lesquels le Mali se voit obligée de négocier ont été qualifiés par le rapport des Nations-Unies de terroristes. Ledit rapport des Nations-Unies fait état de 143 milliards FCFA investis par le Mali entre 2015 et juin 2018 afin de régler la situation du nord du Mali. La nouvelle technique de guerre dans le monde, que les Maliens doivent consommer, consiste à expliquer ce qui se passe réellement dans le pays à travers un engagement sans faille. Pour réussir dans cette mission, il convient de prendre les ennemis dans les pièges de leurs propos, dit le porte-parole. Or, assure-t-il, ces groupes qui viennent d’être indexés comme terroristes avaient recommandé qu’ils soient jugés sur leurs faits et gestes. Depuis ce rapport des Nations-Unies, nous savons qu’ils sont terroristes, alors, qu’est-ce que les Nations-Unies cherchent autour de ces groupes ? A quoi servait réellement l’Accord d’Alger ? S’interroge Siriki Kouyaté.

C’est dans cette optique que Jiriba Koro a envoyé une lettre ouverte au président de la France, Emmanuel Macron. Cette lettre fait état de la Politique française en Afrique, notamment celle qu’elle a entamée depuis la colonisation consistant à la détérioration de nos cultures, voire de nos civilisations. Cette attitude a semé ce que Jiriba Koro appelle une « aliénation mentale ». Toutes les ruses de la France au Mali sont ainsi évoquées dans cette lettre, à titre de rappel au président français. La question de la présence des troupes françaises au Mali est également mentionnée. À ce titre, Jiriba Koro montre que cette présence devient plutôt un fardeau plus lourd pour les Maliens que la République « fantomatique d’Azawad ». En conséquence, il recommande le retrait de ces troupes. « Monsieur le Président, on ne dicte pas à un peuple son devenir », lit-on dans ladite lettre. La cause de la crise du Mali est la France, martèle Siriki Kouyaté.

Fousseni TOGOLA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here