Mise en oeuvre du PACEM : La BAD accorde un don d’environ 7,82 milliards de fcfa

8

La salle de conférence du ministère de l’Economie et des Finances a abrité, vendredi dernier, une cérémonie de signature d’un protocole de don relatif au financement du Projet d’appui à la compétitivité de l’économie malienne (PACEM). La cérémonie était présidée par le ministre de l’Economie et des Finance, Dr Boubou Cissé, en présence de Djoussou Lorng Haly Louise, responsable pays du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

A travers le présent protocole, la BAD consent à notre pays une contribution de dix millions d’unités de compte, soit environ 7,82 milliards de Fcfa, sous forme de don pour appuyer le PACEM. Ce montant vient s’ajouter à un portefeuille actif de la BAD au Mali de 337,1 milliards de Fcfa environ. Ce don contrbuera au financement de multiples projets et programmes dans divers domaines, à savoir le développement rural, l’énergie, l’eau et l’assainissement, les infrastructures routières, la gouvernance etc.

Le PACEM ambitionne d’aider à lever les contraintes qui empêchent le secteur privé malien de jouer un rôle moteur dans la création de richesse et la promotion d’une croissance forte et soutenue. Il entend aussi accroître l’investissement privé en améliorant les capacités de l’Agence pour la promotion des investissements (API), favoriser la contribution des entreprises au PIB, et faciliter les échanges économiques et la compétitivité des entreprises du pays.

En outre, le PACEM développera des opportunités d’exploitation et renforcera les capacités des PME-PMI maliennes, notamment dans le domaine des PME de la filière bétail/viande à travers le soutien aux structures d’appui à l’exportation. Le projet vise, entre autres, à améliorer significativement le climat des affaires par la mise en œuvre des réformes foncières, l’amélioration du cadre du partenariat public-privé. Il va compléter et renforcer les acquis des programmes d’appuis budgétaires, notamment le Programme d’appui aux réformes de la gouvernance économique (PARGE 2015-2016) et le Programme d’appui à la croissance économie (PACE 2016-2017).

Depuis quelques années, la compétitivité économique demeure une priorité des politiques publiques de développement dans notre pays ainsi que la bonne qualité de la gouvernance, a expliqué le ministre Boubou Cissé, ajoutant que c’est dans le souci d’améliorer la compétitivité économique du pays que le gouvernement a sollicité et obtenu cet appui institutionnel auprès de la BAD pour financer le Projet d’appui à la compétitivité de l’économie malienne. Le PACEM est un appui institutionnel qui fait suite au Projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE), qui a connu une mise en œuvre réussie

Babba B.COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here