Les investisseurs misent 15 millions $ AUS sur l’or malien d’Oklo Ressources

5

La junior cotée sur l’ASX – avec une capitalisation boursière de 122,7 millions $ AUS – a vu son offre de placement sursouscrite de la part de ses actionnaires existants et aussi de nouveaux actionnaires institutionnels.

De quoi doper sa trésorerie et faire avancer son programme d’exploration à proximité de la mine d’or de Fekola de B2Gold.

Le placement de plus de 39,4 millions d’actions à 0,38 $ AUS (0,24 euro) l’unité, piloté par Canaccord Genuity (Australia) Ltd, sera bouclé en une seule tranche et ne nécessitera pas l’aval des actionnaires d’Oklo Resources.

Il sera principalement utilisé par la junior, dont l’actionnaire principal est BlackRock Group, pour poursuivre son programme de “sondages sur la découverte Seko et sur d’autres cibles le long du couloir aurifère de Dankolo, de 12 km de long”, comme l’a expliqué son CEO et géologue Simon Taylor.

Oklo dispose en effet de trois permis d’exploration, Moussala, Dandoko et Kouroufing, dans le sud-ouest du pays, à 30 km à l’est de la mine d’or de Fekola, d’une ressource de 5,5 millions d’onces, inaugurée en octobre dernier par le président Ibrahim Boubacar Keïta, et à 50 km au sud-est de l’exploitation aurifère Loulo (12.5 millions oz), opérée par Randgold Resources.

Un peu plus au nord de Dandoko, Endeavour Mining gère la mine de métal jaune de Tabakato (3,8 millions oz).

En octobre dernier, Oklo a démarré un vaste programme de sondages de 12,7 millions $ AUS, y compris un plan de forages intercalaires pour mieux définir la minéralisation d’oxydes de Seko.

Sur place, la junior s’appuie sur Madani Diallo, son directeur pays et géochimiste qui a travaillé sur la mise en valeur de plusieurs mines d’or dans la région (Sadiola, Morila, Syama, Essakane), et sur Bathily Mamadou, son géologue en chef. Ancien de BHP et de Randgold, ce dernier a œuvré sur les sites actuellement en production de Morila, Syama et Yanfolila. Diallo et Mamadou ont tous deux été décorés chevalier de l’Ordre national par l’État malien pour leur rôle dans l’avancement de l’industrie minière du pays.

I YATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here