Sotuba : Tout un quartier pollué par les fumées de l’usine Sandy Plastic

25

L’usine Sandy Plastic est devenue un voisin encombrant pour les habitants et riverains du quartier de Sotuba. Cette usine qui ne respecte aucune norme nationale, est devenue un véritable pollueur en dégageant des fumées toxiques. Plusieurs riverains ont déjà porté plainte pour pollution.

Spécialiste de production des objets plastiques, l’usine Sandy Plastic est située en plein cœur de Sotuba non loin du terrain du Stade malien de Bamako. Depuis son installation en 2007 à nos jours, la société s’est fait remarquer par ses fumées toxiques qui survolent à tout moment le quartier. Du coup, les riverains, les habitants du quartier de Sotuba et les travailleurs se trouvent exposés à ces fumées.

Malgré les nombreuses plaintes des habitants et riverains, rien n’a changé. Le promoteur de l’usine, Sandy Kouma est resté sourd aux requêtes des victimes. Le travailleur qui ose lever le doigt pour réclamer une protection est immédiatement renvoyé du service.

Finalement, les nombreuses demandes des riverains ont porté fruit. Aussitôt informés, les agents de la direction régionale de l’assainissement et du contrôle de la pollution et des nuisances (Dracpn) de Bamako ont fait une descente musclée, le vendredi 13 juillet 2018, dans les locaux de l’usine. La surprise fut grande. La direction de l’usine a été sommée de tout mettre en œuvre pour limiter les fumées sous peine de sanctions.

C’est dans ce contexte que la direction de Sandy plastic a initié le rallongement des cheminés au sein de l’usine. Mais ces travaux n’ont pas servi grande chose et la sanction des agents de l’assainissement se fait toujours attendre.

Mécontents de la tournure des choses, la direction du Stade malien de Bamako a porté plainte contre l’usine. Très rusé, le promoteur est parvenu à trouver vite un terrain d’entente en acceptant d’arrêter l’usine durant le moment d’entrainement des joueurs.

Un autre voisin de l’usine vient de porter plainte au niveau du 12e arrondissement. Ce dernier se plaint encore des fumées irrespirables de Sandy plastic. Au moment où nous mettons sous presse, l’affaire est au niveau du commissariat.

Pour s’expliquer, le promoteur a animé une conférence de presse, hier au sein de la société à Sotuba. Dans ses explications, Sandy Kouma a reconnu ses plaintes et la visite des agents de l’assainissement di district de Bamako. Par contre, il n’a proposé aucune solution pouvant mettre fin à cette pollution. Au contraire, il invite les habitants du quartier de venir discuter avec lui. Les autorités sont fortement interpelées sur cette question.

Affaire à suivre !

Y. Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here