Finale de la coupe du Mali : Stade malien – Djoliba AC, un duel de titans

5

La finale de l’édition 2018 de Dame coupe mettra aux prises les deux équipes recordman de la compétition (19 trophées chacune). Laquelle des deux va virer en tête dimanche ?

Le Stade malien et le Djoliba s’affrontent ce dimanche pour la 13è fois en finale de la coupe du Mali. La rencontre se déroulera au stade Modibo Keïta. En 12 finales jouées, le Stade malien s’est imposé à 7 reprises contre 5 pour les Djolibistes. Les Blancs ont remporté la première édition en 1961 jouée en deux temps. A l’époque, les prolongations et les tirs au but n’étaient pas apparus dans le football. Les deux équipes se sont neutralisées (3-3) avec l’ouverture du score de feu Modibo Keita «Debass» du Djoliba qui a marqué le premier but de Dame coupe après 18è minute de jeu. Mais au finish le Stade malien s’est imposé 2-1 et a remporté la première édition de Dame coupe. La dernière finale entre les deux formations remonte à 2013, puisque celle de 2017 n’a pas été jouée. Le 11 juillet 2013, le Stade malien a battu le Djoliba par le service minimum, grâce à Mamadou Coulibaly qui a frappé à la 12è minute de jeu.

La finale de cette 58è édition est différente des précédentes à plusieurs titres. Primo, le Stade malien et le Djoliba sont co-recordman, avec 19 trophées chacun et l’équipe qui s’imposera dimanche passera en tête, avec 20 victoires. Secundo, le trophée de Dame coupe ouvre la voie à la qualification en Ligue des champions d’Afrique 2018-2019, alors que le finaliste se contentera de la coupe CAF. Au delà des enjeux sportifs, les oppositions Stade malien-Djoliba sont toujours des matches de prestige que chacune des deux formations souhaitent gagner. Surtout, si c’est une finale qui donne droit à la prestigieuse et lucrative Ligue des champions. C’est donc la meilleure affiche, dont pouvaient rêver les amoureux du ballon rond. Dans les deux camps, on s’attend à une rencontre âprement disputée. En tout cas, il est difficile de dégager un favori car les résultats des finales de coupe ou des oppositions Djoliba-Stade malien ne répond qu’à une logique : la forme sur le terrain.

Pour l’entraîneur Fanyeri Diarra, la partie sera très difficile et l’ancien international sait de quoi il parle. «Le match s’annonce très difficile. Certes, le Djoliba a participé à la phase de poule de la coupe CAF et est en jambes. Mais pour moi, cela n’est qu’un détail et sera nullement un avantage pour nous», prévient Fanyeri Diarra qui affiche tout de même sa confiance pour la suite des événements. «Nous irons au stade pour gagner. Nous allons tout mettre en œuvre pour atteindre l’objectif», promet l’ancien international.

La bataille tactique s’annonce intéressante entre les deux coaches, mais contrairement à Fanyeri Diarra, Nouhoum Diané ne veut pas mettre de pression sur ses joueurs. «On se prépare, c’est un match comme les autres.

La seule différence est que c’est la finale. Lors du dernier match, nous avons rencontré quelques problèmes qui sont à corriger. Il n’a rien de spécial. Il faut seulement que les joueurs soient prêts sur le plan mental», a confié le technicien stadiste. «Les matches Djoliba-Stade malien, poursuivra-t-il, sont des derbys qu’il faut prendre au sérieux, mais je ne me mets pas la pression et je ne mets pas non plus de pression sur mes joueurs. Je ne sors jamais du cadre du football. Je pense que l’équipe, qui aura plus d’atouts sur le plan mental va gagner. Nous sommes en train de travailler dans ce sens pour que nous soyons prêts», répétera Nouhoum Diané qui connaît bien le Djoliba qu’il a coaché pendant une saison.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here