L’Arabie Saoudite, première à l’échelle mondiale dans la gestion de masses

5

Dans la gestion de masses, l’Arabie Saoudite, qui abrite chaque année le Pèlerinage à La Mecque et qui organise continuellement l’Umra, est devenue une référence mondiale dont l’expertise est sollicitée et partagée par beaucoup de pays dans l’organisation d’événements de grande envergure. Un leadership à entretenir soigneusement au moment même où les Nations unies estiment à 9 milliards le nombre d’êtres humains vivant sur la planète Terre à l’horizon 2025.

La gestion de masses constitue l’une des tâches les plus complexes. Elle demande une meilleure connaissance de ses différents enjeux et ses exigences en termes de logistique, de sécurité et de services. Elle est complexe mais très essentielle, surtout en ce moment où le nombre de la population mondiale ne cesse de s’accroître, si l’on se réfère aux projections estimatives des Nations unies qui l’estime à neuf milliards de personnes à l’horizon 2025. Cela fait de la gestion de masse humaine un défi majeur, et plus particulièrement lors des grands événements rituels ou festifs, dont la prise en charge des besoins des participants, en termes de transport, de restauration et de sécurité publique demande des moyens conséquents.

Au rang de ces événements, nous pouvons citer en premier lieu, le Festival qui a lieu en Inde et auquel prennent part près de 70 millions de personnes venant de l’Inde et de l’étranger. Suivi du Pèlerinage et l’Umra, à l’occasion desquels plusieurs millions de fidèles musulmans se rendent aux deux Saintes Mosquées en Arabie Saoudite pour accomplir les rites.

Il est à noter que, si le Hajj a lieu une fois par an et pendant une durée bien déterminée, l’Umra, quant à elle, a lieu tout au long de l’année, notamment dans le mois de Ramadan, durant lequel le nombre de pèlerins peut atteindre trois millions. Il est de même pour la finale de la Coupe du monde, qui a connu la participation de 3,5 millions de personnes venant de part et d’autre dans le monde lors de ses sessions de 2010 en Afrique du Sud et de 2014 au Brésil.

Rappelons que selon un rapport international, l’Arabie Saoudite reste le pays qui a plus de capacité en termes de gestion de masse regroupée sur un petit espace ne dépassant pas 17 kilomètres, et parlant des dizaines de langues avec des cultures très variées. Comme il est aussi admis que le Hajj que le Royaume saoudien abrite chaque année, constitue le plus grand rassemblement de masse dans le monde.

Dans la mesure où à part le Hajj, il est quasi inadmissible qu’une foule de plus de trois millions de personnes, se rassemblent au même moment et au même endroit, tous unis dans une atmosphère spirituelle dans la sécurité et la quiétude. Et grâce aux efforts des hautes autorités du Royaume à travers des plans de sécurité intégrés mis en œuvre par le gouvernement saoudien sous la direction et la supervision directe du Gardien des deux Saintes Mosquées et le prince héritier, le nombre des pèlerins augmente chaque année.

En effet, Il convient de rappeler que le projet moderne de Jamarat a été l’un des six projets sur un total de 100 projets qui ont reçu en 2015, le prix France Ideal Man-Awards, dédié à la meilleure recherche d’application et opérationnelle aux Etats-Unis. En outre, un expert de l’ONU tout en confirmant qu’il n’existe aucun pays au monde qui organise et gère les foules et les rassemblements humains de façon annuelle, dira que l’expérience saoudienne acquise de l’organisation du Hajj et de la Umra lui confère une dimension mondiale en termes d’expérience et de compétences en la matière.

Le même avis est partagé par la représentante des Nations unies en Afrique du Sud, Dr. Salé Aanuya, quand elle a déclaré lors de la conférence internationale tenue en 2010 sur la gestion sanitaire des foules et des rassemblements humains, que : “Les pays du monde, en particulier l’Afrique du Sud a bénéficié de l’expérience saoudienne lors de l’organisation de la Coupe du monde”. Et d’ajouter que “le Royaume a acquis cette expérience mondiale dans la gestion de la foule après avoir rencontré de nombreux défis, dont l’objectif était de permettre aux musulmans d’accomplir leur obligation religieuse”.

Pour ainsi dire qu’aujourd’hui, la gestion de masses reste un défi à part entière, qui a ses outils, ses mécanismes et ses nécessités constantes, et auquel s’intéressent des organes spécialisés sur le plan mondial. Afin de trouver des solutions innovantes visant à prévenir les problèmes de conglomérats humains lors des rassemblements.

L’expérience de l’Arabie Saoudite est devenue le centre d’attention et d’observation d’un certain nombre de pays internationaux afin d’en tirer profit et de connaître les raisons du succès de l’Arabie saoudite dans la prise en charge des pèlerins malgré la différence de leurs langues et la présence parmi eux des personnes handicapés, et des personnes âgées et surtout les personnes qui sont dans une situation particulière.

A.B.H

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here