Faits divers : Un gay tabassé par des jeunes à Dioïla

1

Le centre-ville de Dioïla a été le théâtre d’une agression sauvage, mercredi 19 septembre après-midi. La victime, âgée d’une vingtaine d’année, soupçonnée d’homosexualité, souffre de plusieurs blessures, dont un traumatisme facial. Heureusement, sa vie n’est pas en danger.

Lassina Sidibé, qui se fait appeler Sadio, a échappé in extrémis à la mort par lynchage mercredi dernier à Dioïla. De sources locales, le nommé “Sadio” est entré dans une famille en disant qu’il était venu voir sa copine vivant dans cette cour depuis 2004. Par peur de représailles, la mère de famille n’a pas voulu le recevoir. Devant son insistance, elle s’est résolue à faire appel à des jeunes qui ont passé le gay à tabac.

Informé, le commissaire principal de Dioïla, Issa Koné, a dépêché une équipe dirigée par adjudant-chef Lassina Konaté pour interpeller l’homme déguisé en femme. Le commissaire et ses hommes ont constaté que le nommé Lassina Sidibé alias Sadio était maquillé et portait des vêtements et chaussures de femme.

Selon les explications du commissaire, Sadio ou Lassina avait été tabassé quatre jours avant par des jeunes à Kalabancoura à cause de son déguisement selon ses propres explications. Il s’est rendu à Dioïla pour voir une amie. Il a avoué qu’il est originaire de Sinodjino Wassoulou, mais né en Côte d’Ivoire. Sékou et Awa Sidibé seraient ses parents.

Après les interrogatoires, le commissaire a ordonné de conduire le nommé Sadio au centre de santé de la localité. Même s’il souffre d’une lésion grave au visage, la vie de l’homme n’est pas en danger. Il a reçu les premiers soins avant d’être transporté au Csréf de Dioïla. Sa vie est hors de danger. Par humanisme, le commissaire Issa Koné a pris toutes les dispositions pour assurer la sécurité du gay. Jeudi, très tôt le matin, le commissaire lui a conseillé de rentrer à Bamako et d’arrêter sa pratique avilissante.

Adama Diabaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here