Investiture et fête du 22 septembre : Plusieurs chefs d’Etat invités boudent IBK

1483

Pour la célébration du 58e anniversaire de l’indépendance de notre pays couplée à l’investiture du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, plusieurs personnalités ont brillé par leur absence à Bamako. Sur une cinquantaine de pays africains, seuls neuf présidents de la République et sept Premiers ministres ont fait le déplacement.

La célébration du 58e anniversaire de l’indépendance de notre pays couplée à l’investiture du Président de la République a été marquée par une grande parade militaire le samedi dernier à Bamako. Pour donner plus d’éclat à ces deux événements, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita a invité plusieurs personnalités en Afrique et en Europe. Cette invitation présidentielle a permis aux militaires des pays limitrophes du Mali, à l’exception de l’Algérie, de défiler aux côtés de nos militaires.

Pour la circonstance, neuf présidents de la République ont fait le déplacement à Bamako. Parmi lesquels on peut citer : Alpha Condé (Guinée-Conakry), Idriss Deby Itno (Tchad), Denis Sassou N’Guesso (Congo-Brazzaville), Alassane Dramane Ouattara (Côte d’Ivoire), Mohamed Ould Abdelaziz (Mauritanie), Mahamadou Issoufi (Niger), Nana Akufo-Addo (Ghana), Rock Marc Christian Kaboré (Burkina Faso), Julius Maada Bio (Sierra-Leone).

Par contre, d’autres présidents invités ont brillé par leur absence, notamment les présidents de la France, de l’Algérie, du Sénégal, du Rwanda, du Gabon, du Maroc, du Togo… La plupart de ces chefs d’Etat ont été représentés par leurs Premiers ministres. La France a été représentée par Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

L’absence de Paul Kagamé, président du Rwanda et président en exercice de l’Union africaine, et du président français, Emmanuel Macron, a été douloureusement ressentie du côté de Koulouba. Même si les raisons de cette absence restent encore inconnues, elle a beaucoup été remarquée lors des festivités à Bamako.

Y. Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here