L’Opposition proteste toujours contre la fraude électorale au Mali / Une grande caravane sillonnera les rues de Bamako aujourd’hui / Un grand meeting se tiendra demain à la bourse du travail

4

Pour exprimer leurs indignations face aux irrégularités qui ont émaillé la présidentielle de 2018, les responsables de l’opposition ont animé une conférence de presse le mercredi 19 septembre 2018 pour informer l’opinion nationale et internationale de la tenue d’une caravane à Bamako à partir de 15 heures le vendredi 21 septembre et d’un grand meeting le samedi 22 septembre 2018 à 10 heures devant la bourse du travail. « Le samedi 22 septembre 2018, il y aura le meeting. Nous demandons à tout le monde de sortir massivement », a déclaré le conférencier Mohamed Ali Bathily.

ISIM SCHOOL
Pour dénoncer la violation des lois et pour protester contre la fraude électorale, l’opposition malienne prévoit une série d’activités. « Le samedi 22 septembre 2018, il y aura le meeting. Nous demandons à tout le monde de sortir massivement », a souligné le candidat à la présidentielle 2018, Mohamed Ali Bathily. Le chargé de communication du cabinet du chef de file de l’opposition, Nouhoum Togo, membre du directoire de campagne du candidat Soumaïla Cissé est beaucoup plus explicite sur les activités prévues par l’opposition. « Nous avons rénové un peu nos activités. Il y a la caravane qui va commencer le vendredi 21 janvier 2018 dans l’ensemble des communes du district de Bamako pour se converger à la bourse du travail de Bamako. La caravane de la Commune I du district de Bamako commence à partir de 15 heures sur terrain de Korofina et va rencontrer la commune II au terrain Sakali. Et ils vont rencontrer la commune III au niveau du Cinéma Babemba pour se rendre à la bourse du travail. La commune IV se rendra directement à la bourse du travail en passant par Lafiabougou. La commune V partira au niveau du palais de la culture Amadou Hampaté Ba de Bamako et la commune VI quittera au stade du 26 mars de Bamako », a déclaré Nouhoum Togo du parti Pdes. Avant d’ajouter que les caravaniers arriveront au niveau de la bourse du travail vers 17heures. « Nous allons continuer l’activité jusqu’au lendemain (samedi 22 septembre 2018) à 10 heures où il y aura un grand meeting devant la bourse du travail avec la présence des responsables de l’opposition », a-t-il précisé. Ces deux manifestations de l’opposition arrivent à un moment où le pouvoir prévoit un défilé militaire dans le cadre du 58ème anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance.

Il faut signaler que la caravane de demain sera la énième manifestation effectuée par l’opposition contre « la dictature de la fraude, le truquage électoral, le bourrage d'urnes ». Plus d’un mois maintenant, chaque week-end, les partisans de l’honorable Soumaïla Cissé organisent différentes manifestations (marches, meetings, caravanes) pour exiger la vérité des urnes, le respect du vote des maliens, le respect de la souveraineté du peuple malien. Ces différentes mobilisations populaires font suite à la proclamation des résultats de la présidentielle de 2018 par la Cour Constitutionnelle qui donne 67,16% au président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et 32,84% à l’honorable Soumaïla Cissé. Or, selon l’opposition, c’est Soumaïla Cissé qui a gagné avec 51,75% contre 48,25% pour IBK. Ibrahim Boubacar Keïta a prêté serment le 4 septembre dernier mais dans l’entendement de l’opposition, c’est Soumaïla Cissé qui est le président de la République du Mali. En clair, l’opposition ne reconnait pas IBK comme président du Mali et rejette par conséquent le gouvernement mis en place le 9 septembre dernier.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here