Dégradation des route au Mali : Kati donne le ton…des manifestations annoncées à Bamako

13

Après des manifestations qui ont eu satisfaction ce lundi 17 septembre à Kati, d’autres localités confrontées au même problème, à savoir l’état largement dégradé des routes, veulent se faire entendre. Après Kati, Kolokani, toujours sur la RN 3 (Kayes Bamako), a connu des manifestations pour le même motif le mardi 18 septembre. Et d’’autres localités sur ce troçhon ne tarderont sans doute à se manifester.

Elections législatives : Moussa Mara candidat

L’ancien premier ministre Moussa Mara est candidat aux prochaines élections législatives en Commune IV du district de Bamako. Il part à ce prochain scrutin de nombre en compagnie sous les couleurs de la formation politique qu’il préside, le Parti Yèlèma. Et il a pour colistier monsieur Moussa Bagaoyko, aussi militant de son parti.

Pour ces prochaines élections législatives, beaucoup s’attendaient à une candidature commune bien partagée entre les composants de la Coalition CMD (Cheick Modibo Diarra). -Mais, dit-on, il parait que la force politique de l’ex employé de la NASA se limite principalement à lui seul et le parti Yèlèma se verra d’aller en solo à ses élections dans plusieurs circonscriptions.

ENTREPRISES MALIENNES : La Malienne de l’automobile ou l’esclavage moderne ?

La situation qui prévaut actuellement à la Malienne de l’automobile ressemble à l’époque esclavagiste. A la différence qu’il est appliqué aux Maliens et par les Maliens.

En lieu et place de trouver un dénouement heureux qui serait de mettre les chauffeurs dans leur droit, un climat social délétère y prévaut. Pis, les choses se sont détériorées car depuis la publication de notre article sur la structure, les chauffeurs sont regardés d’un mauvais œil et les responsables sont à pied d’œuvre pour trouver celui ou celle, selon eux est entrain de donner l’information aux médias et punir avec la dernière rigueur. On se demande alors jusqu’où s’arrêtera Mme Fatoumata Kané dite baby et son adjoint de Vieux Mady Koné dans leur élan de casser le dos des chauffeurs.

Une disposition qui intrigue plus d’’un car des sources bien introduites font état de l’’implication du ministère de l’emploi sur la question. En effet, on apprend que le département en charge de l’emploi veut saisir la société chinoise Wawei pour ne pas reconduire le contrat avec la société tant que la situation des chauffeurs n’est pas régularisée. Cela va certainement être un coup dur pour la Malienne de l’automobile, car Wawei est considérée comme un des partenaires stratégiques de la boite.

Pour revenir à la situation sur des chauffeurs, il faut il faut rappeler qu’ils souffrent de tous les maux. Mauvais traitement, aucune considération et gars à celui qui tombe malade, il est immédiatement remplacé. A la Malienne de l’automobile, lorsque tu fais un accident, tu répares les dégâts. Et ce ne sont pas les anciens chauffeurs qui diront le contraire. Après des loyaux services à la Malienne, certains d’eux sont vus comme des malpropres car ils n’avaient aucune protection sociale en son temps.

Nous y reviendrons !

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here