Disparition de jeunes du Mouvement citoyen de retour de l’inauguration du pont de Wabaria à Gao : 12 ans après, la nation malienne se recueille

7

23 septembre 2006- 23 septembre 2018. Cela fait 12 ans que le bus transportant la jeunesse du Mouvement citoyen, de retour de l’inauguration du pont de Wabaria à Gao, dans le cadre des festivités du 50ème anniversaire de l’indépendance du Mali, et le bus du Djiguiya Transport, sont entrés en collision à quelques kilomètres de San. 22 jeunes sur 27, plus les deux chauffeurs de la compagnie Djiguiya Transport y ont trouvé la mort.

Tous les ans, une cérémonie de recueillement sur leurs tombes est organisée par le ministère en charge de la Jeunesse. Le dimanche 23 septembre 2018, le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, a organisé une cérémonie de recueillement sur les tombes des 22 victimes. C’est l’imam de Badialan 3 qui a officié la cérémonie au cimetière d’Hamdallaye.

Dans le cadre du 50ème anniversaire de l’indépendance du Mali, en 2006, la jeunesse du Mouvement citoyen s’était mobilisée pour aller assister à l’inauguration du pont de Wabaria à Gao. De retour de Gao, ils ont fait un accident à quelques kilomètres de San avec un car de Djiguiya Transport. Ces jeunes étaient tous des cadres et leaders engagés pour la patrie. Parmi ces victimes, il y avait, ingénieurs, juristes, enseignants, opérateurs économiques, jeunes diplômés sans emploi et militaires. À leur départ pour les festivités du 50ème anniversaire à Gao, ils étaient 27 personnes et après l’accident, 22 plus 2 chauffeurs de Djiguiya Transport et 5 jeunes y ont survécu.

«Chaque année, nous nous retrouvons ici pour nous recueillir sur les tombes de nos camarades disparus le 23 septembre 2006 de retour de Gao où ils étaient allés célébrer le Mali et l’accession à notre pays à l’indépendance. À leur mémoire, nous avons décidé, chaque année, de venir nous recueillir sur leurs tombes et leur dire que le combat continue. Ils sont morts pour le Mali. Nous prions Allah, le Tout-Puissant, pour le repos éternel de leur âme et tous ceux qui sont tombés pour le Mali. Nous prions aussi Allah, le Tout-Puissant, de nous donner longue vie pour que chaque année, nous puissions venir nous recueillir ici. Je suis très ému, puisque le souvenir, c’est comme si c’était hier», s’est exprimé le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta.

Il a par ailleurs remercié tous ceux qui ont effectué le déplacement et les familles des disparus. Le ministre Koïta a profité de l’occasion pour demander de prier encore pour le Mali, pour la paix et la cohésion sociale et la sécurité du pays.

Diango COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here