Le président de la République du Mali lors du sommet de la Paix Nelson Mandela « Le Mali s’inspire de plusieurs expériences sud-africaines »

5

Depuis le lundi 24 septembre 2018, plusieurs chefs d’État et de gouvernement se sont retrouvés à New York aux États-Unis à l’occasion de la 73e Assemblée générale des Nations-Unies qui a débuté hier, mardi 25 septembre 2018. En prélude à celle-ci, ces dirigeants se sont rencontrés pour un sommet dédié à Nelson Mandela, « sommet de la Paix Nelson Mandela ». À cette occasion, le président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keita, s’est attelé à faire le panégyrique de Nelson Mandela ainsi que de sa relation avec le Mali.

En prélude à l’Assemblée générale des Nations-Unies qui a débuté hier à New York, les chefs d’État et de gouvernement ont participé au sommet de la Paix Nelson Mandela, le lundi 24 septembre 2018. Le locataire de Koulouba a saisi cette occasion pour étaler toutes ses connaissances sur le héros de la lutte contre l’apartheid, Nelson Mandela, en peignant les qualités exceptionnelles de l’homme ainsi que les souffrances qu’il a dû endurer pour la libération de son pays du joug de l’apartheid. Un combat, dit-il, lui ayant valu 27 ans d’incarcération durant lesquelles il n’a jamais renoncé à son combat.

Aux dires du chef de l’État malien, Madiba, à la tête d’une forte équipe, en avril 1962, s’est rendu au Mali pour demander l’aide de l’État du Mali afin de terrasser les exploiteurs des richesses sud-africaines. À l’issue de laquelle demande, le gouvernement ainsi que la population, les élèves et les étudiants ont répondu favorablement, se félicite le président IBK, avant d’ajouter que Tata Madiba a effectué un second voyage sur le Mali en mars 1996 pour « remercier le peuple malien pour son soutien constant dans la lutte du peuple sud-africain contre le système raciste de l’apartheid », cite-t-il.

À cette occasion, précise-t-il, Nelson Mandela a reçu le titre de Grand Officier de l’Ordre national du Mali. À en croire le chef de l’État malien, « Aujourd’hui, le Mali s’inspire de plusieurs expériences sud-africaines, en particulier notre Commission Vérité, Justice et Réconciliation, qui s’attèle à panser les plaies occasionnées par la crise, en vue de la consolidation du processus de paix et du renforcement du vivre ensemble. » Avant de terminer, le locataire de Koulouba a laissé croire à ces compatriotes que le Mali adhérera à la « Déclaration politique qui sera adoptée à l’issue de ce sommet. » Il a terminé en rendant un vibrant hommage à ce grand homme, prix Nobel de la paix en 1993.

Fousseni TOGOLA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here