MOUSTAPHA Kante, Prefet du cercle du Nioro du Sahel « Il n’y a pas de criquets pèlerins à Nioro du Sahel »

12

Le préfet de Nioro du Sahel, Moustapha Kanté, confirme ne pas enregistrer jusqu’aujourd’hui des indices de criquets pèlerins dans ladite localité contrairement aux fausses alertes lancées à ce sujet. Cela après différentes vérification auprès des agents techniques et une rencontre avec l’ensemble des sous-préfets et maires des différentes localités du cercle.

Pour la campagne agricole 2018-2019, la pluviométrie s’est jusque-là montrée satisfaisante dans le cercle du Nioro du Sahel tout comme dans beaucoup d’autres localités du Mali où les récoltes s’annoncent bonnes.
Si la pluviométrie seule suffisait, les agriculteurs du cercle de Nioro du Sahel pouvaient espérer en ces jours sur une bonne récolte, seulement d’autres aléas naturels peuvent également surgir.
C’est ainsi que des oiseaux granivores ont fait leur apparition dans certaine zones de production de la localité, notamment dans les Communes rurales de Diarra, Gogui et Yéréré menaçant du coup les récoltes.
A en croire Moustapha Kanté, préfet du cercle de Nioro du Sahel, une fois alerté de la situation qui avait inquiété plus d’un, le ministère de l’Agriculture en collaboration avec l’Office de protection des végétaux, a mené des opérations louables sur les sites infestés par les oiseaux granivores, appelés « QueléaQueléa »
A cet effet, des résultats satisfaisants ont été enregistrés dès le lendemain de ces opérations lancées le week end dernier avec un constat de réduction importante de la densité des oiseaux.
Aux dires de M. Kanté, à part ce cas des oiseaux qui est en voie de maîtrise aucun autre indice de déprédateurs sérieux des récoltes n’est présentement enregistré dans le cercle. « ce qu’on raconte aux sujets des criquets pèlerins reste sans fondement », dit-il.
«Il n’y a aucun indice de criquet pèlerin dans le cercle de Nioro du Sahel, en ce moments, il y a des insectes saisonniers, mais, nous n’avons pas été saisis par les paysans comme quoi ils sont envahi par ces bestioles, ils n’ont causé aucun dégât majeur en ce moment», a-t-il poursuivi.
Toutefois, le Préfet Kanté a précisé que ces sautereaux comme à l’accoutumée, sont des déprédateurs qui existent constamment dans le cercle de Nioro pendant la saison hivernale, ils font leur apparition chaque année par endroit dans les zones de production.
C’est pourquoi, des dispositions avaient déjà été prises par des agents de développement rural en vue d’initier les paysans de la localité dans les différentes techniques de lutte contre ces insectes saisonniers.
Avec certains insecticides, qui leur sont fournis sur place, les agricultures parviennent eux-mêmes à vaincre facilement ces insectes qui sont très différents des criquets pèlerins qui dévastent tout sur leur passage.
Mariam Coulibaly
(envoyée spéciale)
.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here