Pour construire et consolider la paix dans le monde : IBK prône l’exemple de Nelson Mandela

4

A la 73e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, le Chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Kéïta, s’est félicité de l’initiative du sommet de la paix « pour célébrer la vie d’un Homme exceptionnel, pleine d’enseignements pour les Générations présentes et futures », qui est Nelson Rolihlahla Mandela. Un exemple duquel il faut « s’inspirer pour construire et consolider la paix dans le monde ».

A la tribune des Nations Unies à New York, le 24 septembre 2018, devant le Président Sud-africain Matamela Cyril Ramaphosa et ses pairs Chefs d’Etat et de Gouvernement, le Secrétaire Général António Guterres, et autres, le Président IBK s’est montré « profondément ému par la richesse des témoignages sur le plus illustre des prisonniers politiques, feu le Président Madiba » qui « a passé 27 années consécutives de sa vie en prison, en qualité de prisonnier de classe D, c’est-à-dire la plus basse classe, immatriculé 46664 à la prison de Robben Island, en 1964».

Selon lbrahim Boubacar Kéita, Tata Madiba a fait ce sacrifice pour des nobles causes, à savoir le triomphe de la liberté, de la paix, de l’égalité, de la justice, de la solidarité et de la tolérance.

« A sa libération, Nelson Mandela a su donner à l’humanité toute entière, une grande leçon de pardon, de réconciliation et d’unité à l’humanité en lançant le concept de pays nation arc-en-ciel en Afrique du Sud. Je me rappelle encore que, élu premier Président de l’ère post apartheid de son pays, le Président Mandela lançait un appel à l’unité d’actions au Peuple sud-africain, lors de son investiture et je le cite: ‘‘Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès’’, fin de citation. Cet appel reste plus que jamais d’actualité aujourd’hui, si nous voulons promouvoir la paix mondiale, le respect des droits humains et le développement inclusif », a rappelé le Président IBK.

Aux dires du Chef de l’Etat, le Mali a soutenu le combat légitime de Nelson Mandela. Et il a rappelé qu’en avril 1962, Madiba a conduit une Délégation de l’ANC au Mali pour solliciter auprès de Modibo Kéïta le soutien du Peuple malien dans la lutte contre l’apartheid. Depuis, l’Etat et le Peuple maliens, y compris les élèves et étudiants, se sont mobilisés aux côtés du Peuple sud-africain frère, jusqu’à la fin du régime de l’Apartheid.

En retour, après son élection, le Président Nelson Mandela s’est rendu deux fois au Mali pour « remercier le Peuple malien pour son soutien constant dans la lutte du peuple sud-africain contre le système raciste de l’Apartheid ». « J’étais le Premier Ministre du Mali à l’époque et, avec le Président Alpha Oumar Konaré et l’ensemble de nos populations, nous avons réservé un accueil des grands jours à cette légende africaine et à sa forte Délégation. A l’occasion de cette visite historique, le Président Mandela a été fait Grand Officier de l’Ordre national du Mali », a témoigné le Chef de l’Etat.

Et IBK de faire comprendre qu’aujourd’hui le Mali s’inspire de plusieurs expériences sud-africaines, notamment la « Commission Vérité, Justice et Réconciliation, qui s’attèle à panser les plaies occasionnées par la crise, en vue de la consolidation du processus de paix et du renforcement du vivre ensemble ». Puis IBK précise que le Mali adhère totalement à la Déclaration politique qui sera adoptée à l’issue de ce Sommet. Il a rendu « un vibrant hommage à la vie et à l’œuvre de ce Prix Nobel de la paix en 1993 » et souhaité que son exemple puisse continuer à inspirer les uns et les autres pour construire et consolider la paix dans le monde.

Cyril ADOHOUN

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here