Mali : 35 victimes, dont 7 militaires, en deux jours dans des attaques au nord et au centre (officiel)

15

Au moins 35 personnes, dont 7 militaires, ont été tuées en deux jours dans des attaques au nord et au centre du Mali, selon des bilans fournis par le gouvernement malien.

Dans la région de Ménaka, un village a été attaqué par des hommes armés à motos mardi dernier, indique un communiqué du ministère malien de la Sécurité. Selon ce département, il s'agit d'un affrontement entre les membres de la communauté Idourfane qui a fait 27 morts et un blessé. "Des investigations ont été ouvertes", a assuré le ministère.

Par ailleurs, deux véhicules d'une mission d'escorte des forces armées maliennes (FAMa) ont sauté le mercredi 25 septembre 2018 sur des engins explosifs improvisés (EEI) entre Bambara-Maoudé et Douentza, dans la région de Mopti, au centre du Mali.

"Lors de cette attaque lâche, 7 FAMa (soldats) et un chauffeur civil ont été tués", a annoncé jeudi le ministère de la Défense dans un communiqué.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here