Mohamed Haïdara, après sa réélection à la tête de la fédération malienne des sports équestres “Nous plaçons ce nouveau mandat est placé sous le signe de la continuité et de la consolidation des acquis”

1

La Fédération malienne des sports équestres a tenu, le dimanche 23 septembre dernier, à l’espace culturel Exodus du champ hippique de Bamako, son assemblée générale ordinaire élective. A l’issue de laquelle, le président sortant, Mohamed Haïdara (Seul candidat à sa succession), a été réélu à la tête d’un bureau de 21 membres pour un mandat de 4 ans. Après sa réélection, il place ce nouveau mandat sous le signe de la continuité et de la consolidation des acquis.

Les travaux se sont déroulés sous la supervision de Sidy Békaye Sidibé, représentant du directeur national des Sports et de l’Education physique (Dnsep), de Col-major Bréhima Diabaté, représentant du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) et les délègues des 11 ligues affiliées à la Fédération malienne des sports équestres du Mali.

L’ordre du jour de cette assemblée générale ordinaire élective de la Fédération malienne des sports équestres portait sur l’examen et l’approbation du rapport d’activités 2017-2018, l’examen et l’approbation du rapport financier 2017-2018, l’approbation du budget 2018-2019 et enfin l’élection d’un nouveau bureau.

Le bureau de la Fédération malienne des sports équestres mis en place par la commission transitoire le 30 septembre 2014 ayant démissionné pour les besoins de l’élection d’un nouveau bureau, conformément à l’usage, une commission électorale a été mise en place pour ladite élection.

A la suite des travaux de cette commission électorale, sans surprise Mohamed Haidara a été réélu à la tête d’un bureau de 21 membres pour un mandat de 4 ans. Le nouveau président de la Fédération malienne des sports équestres a obtenu le total des voix, soit 11 voix sur 11 votants représentant ligues ayant participé au vote : les ligues de Bamako, Dili, Kayes, El Hadji Madina, Koro, Ballé, Bankass, Nara, Ségou, Nioro et Trounkoubé.

Après son élection a été tête de ce nouveau bureau, Mohamed Haïdara se dit satisfait du bon déroulement de ce scrutin. “Je mesure la tâche qu’on met sur mes épaules. Le travail accompli a été apprécié de toutes les ligues et les acteurs des sports équestres. Mais il faut faire davantage. C’est à cela que je vais m’atteler avec les membres du bureau, les propriétaires des chevaux, ainsi que les amoureux des chevaux. Lors du mandat écoulé, j’avais dit qu’on allait faire courir les chevaux de sang amélioré au Mali. Ce qui a été fait en toute honnêteté. Pour ce nouveau mandat, nous nous engageons ensemble à produire ces races améliorées chez nous ici. Pour l’atteinte de ces objectifs, le nouveau bureau entend mettre en place un cabinet qui aura pour mission de rechercher des fonds, de commun accord avec le ministère des Sports, le Pmu-Mali et les autres partenaires. Nous allons faire en sorte que le champ hippique de Bamako puisse générer de l’argent. Il faudra donc investir au champ hippique pour éviter que dans l’avenir notre espace ne fasse l’objet de convoitise par les prédateurs fonciers”, a-t-il expliqué, avant de conclure ses propos en remerciant tous les partenaires de la Fédération malienne des sports équestres pour la réussite des travaux de cette assemblée générale élective.

Les efforts du bureau fédéral salués par les présidents des ligues

Au cours des travaux de cette assemblée générale ordinaire élective de la Fédération malienne des sports équestres, les présidents des ligues ont beaucoup salué les efforts des membres de la Fédération pour la promotion et le développement des sports équestres.

C’est ainsi que Asimi Démé, un délègue de la ligue des sports équestres de Koro a affirmé : “C’est après la présentation du rapport d’activité de la Fédération que j’ai su que les membres du bureau ont beaucoup travaillé pour le développement de cette discipline. Ils ont fait beaucoup de choses, mais ça reste encore des choses. Je profite de cette occasion pour les appeler à essayer de faire un peu plus pour les ligues parce que on n’a pas assez de moyen pour aller vers nos ambitions”, dit-il.

Mahamadou TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here