Budget 2019 de la mairie de la commune V : Plus de 6 milliards pour l’amélioration du cadre de vie de la population

5

Le traditionnel débat public sur le budget communal de la Mairie de la commune V du District de Bamako a eu lieu ce samedi 29 septembre, au sein de ladite mairie. La cérémonie était présidée par M. Amadou Ouattara, maire de la commune V, en présence de l’honorable Amadou Thiam, de ses proches collaborateurs, des notabilités et de la société civile.

Ce débat, huitième du genre, s’inscrit dans le cadre de l’implication des populations dans la gestion communale. Cette année, l’exercice a porté sur le rapport budgétaire de l’année 2017, les réalisations de 2017 (de janvier à septembre 2018) et les prévisions pour 2018.

Prenant la parole, le Maire Amadou Ouattara fera savoir que l’exercice répond aux dispositions de l’article 245 de la loi n°2017-051/ AN-RM du 02/10/ 2017, portant Code des Collectivités territoriales dans son article 245.

A l’en croire, ce débat est tenu chaque année presque au même moment. Il fera savoir que le compte administratif de l’exercice 2017, l’état de fonctionnement des organes et services de la Collectivité territoriale et le projet de budget 2019 qui se chiffre à 6.065.006.000 de FCFA, sont en légère baisse par rapport au budget additionnel 2018 en cours d’exécution d’environ 0,38% et supérieur au budget primitif du même exercice.

Ce budget est reparti en budget de fonctionnement des services et en investissements pour le développement communal. Il enregistre une légère baisse de 0,38% par rapport au budget de 2018, qui était de 4 743 380 000 FCFA.

Pour M. Ouattara, cette situation n’est autre que l’expression du souci des autorités de la commune d’apporter les réponses les plus appropriées aux nombreuses demandes sociales. Il s’agira en 2019, entre autres réponses, de réussir :

-la sécurité ; la consolidation de l’amélioration des ressources propres de la collectivité ; la poursuite de l’amélioration et du confort du cadre de travail et de l’autonomie des services ; le renforcement de la base de la pyramide sanitaire par l’équipement et l’entrée en service des nouveaux CSCOM ; l’assainissement et l’amélioration du cadre de vie des populations et enfin l’éclairage public.

Pour terminer, il dira que ce débat est public, ouvert et sans exclusive avec comme centre d’intérêt les prévisions budgétaires 2019 et avec l’accompagnement des gens, il pense que le comité budgétaire va relever à leur attention les grandes articulations du projet du budget de la mairie au titre de l’exercice 2019.

Tiéfing KANTE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here