Après le départ d’Abdoulaye Idrissa Maïga du RPM : Qui de Bocary Tréta et de Moussa Timbiné emboitera le pas ?

309

«J’ai décidé de mettre formellement un terme à mon adhésion au RPM». C’est en ces termes, après environ un an de silence qu’Abdoulaye Idrissa Maïga, l’ancien Chef du Gouvernement d’IBK, a clarifié sa position au sein du parti présidentiel dans une déclaration rendue publique le weekend dernier.

Demis de ses fonctions du Premier Ministre le 29 décembre dernier, à l’absence de toutes formes de préavis, l’ancien Directeur de Campagnes d’IBK lors de la présidentielle de 2013 et non moins le Premier Vice-président du RPM, Abdoulaye Idrissa Maïga a informé, le samedi dernier, l’opinion nationale de son départ définitif de la famille politique présidentielle. «Après l’épisode de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, j’estime, en âme et conscience, venu le temps de réorienter mon action au service du Mali à hauteur de mon engagement et au regard des défis auxquels reste confronté notre pays depuis le 17 janvier 2012.
En conséquence, j’ai décidé de mettre formellement un terme à mon adhésion au RPM », pouvait-on lire dans sa déclaration.

Même si le démissionnaire n’a pas souligné les motivations de son départ de la famille politique en dégringolade continuelle depuis plusieurs mois, l’annonce de cette rupture après dix-huit années de lutte politique n’est pas due à un simple fait de hasard.

Pour les observateurs avertis de la scène politique du RPM, le jeu en vaut la chandelle.

D’autres surprises du genre sont attendues? Le temps nous dira plus. Mais, ce qui est clair comme l’eau de roche dans cette histoire bourrée de non-dits c’est que le prédécesseur de Soumeylou Boubèye Maïga signe ainsi sa rupture de confiance totale avec lBK et les grands barons de la ruche. Pourtant, c’est avec lui aussi qu’IBK a conçu l’embryon du parti, le Rassemblement du Mali (RPM) dans les années 2000.

Selon une source confidentielle, plusieurs autres départs sont attendus du camp présidentiel dans ces deux jours. Ce qui confirme les indiscrétions selon lesquelles le RPM fait actuellement objet de profondes fissures. Cela, dans le cadre de la désignation des candidats pour les législatives qui se profilent à l’horizon. Selon notre source, Bocary Tréta, actuel Président du parti RPM et l’alliance Ensemble pour le Mali et non moins le Directeur de Campagnes d’IBK pendant la présidentielle de 2018 et Moussa Timbiné, Président des Jeunes dudit parti sont à couteaux tirés pour la députation en Commune V du District de Bamako.

Des médiations officieuses sont engagées par le maire Amadou Ouattara dont la mission serait d’amener le Jeune Moussa Timbiné à laisser la place à Bocary Tréta, cet ancien Ministre d’IBK, toujours très noirci dans l’affaire dite d’engrais frelatés.

Affaire à suivre… !

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here