Somasso : Le nouveau CSCOM opérationnel

10

Inauguré au mois d’avril dernier par le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Mama Coumaré, le nouveau Centre de santé communautaire de la commune rurale de Somasso, cercle de Bla, est fonctionnel depuis le jeudi dernier. Une dizaine de patients ont été pris en charge par le nouveau médecin, Salifou Goïta, responsable du centre. Agés de 13 mois à 70 ans, ces patients ont bénéficié d’une consultation gratuite.

Le jeudi 13 septembre dernier, en présence d’une délégation de l’Association pour le développement de Somasso (ADS), conduite par son président, Markatié Daou, s’est déroulé le lancement officiel des activités du nouveau Cscom de Somasso avec à sa tête Dr Salifou Goïta. Cet événement a noté également la participation du maire de la commune, Sékou Fané et de nombreux conseillers du chef de village. Pour magnifier cette ouverture officielle du Cscom,  une dizaine de patients, âgés de 13 mois à 70 ans, ont reçu de consultations gratuites par le médecin, Salifou Goïta, responsable du centre.

Attentif et patient, le médecin du Centre, Dr Salifou Goïta, a donné confiance à la population de la Commune de Somasso lors de cette journée inaugurale. Au-delà des soins médicaux, les patients du jour ont aussi bénéficié de la part de Dr Goïta des conseils pratiques sur l’hygiène de vie et de diététique. Il a également exprimé toute  sa satisfaction du niveau d’équipement de cette infrastructure et surtout de l’engouement que suscite son ouverture auprès des communautés avant de solliciter une franche collaboration avec l’ensemble des sensibilités pour un meilleur fonctionnement de ce centre.

Pour sa part, le maire de la Commune de Somasso, Sékou Fané, tout comme le représentant de l’Asaco, Dramane Dembélé, a promis d’accompagner le nouveau centre.

Principale artisane de l’acquisition de ce centre de santé, l’Association pour le développement de Somasso (ADS), par la voix de son président, Markatié Daou, a appelé les habitants à l’union sacrée autour de ce centre qui, selon lui, est un bébé qui a besoin d’encadrement pour être autonome. Il a aussi expliqué les missions d’un Cscom, ses compétences, ses limites. Markatié Daou a évoqué toute la chance que Somasso a eue en ayant à la tête de son centre un médecin plein d’énergie et d’engagement et qui, en plus, parle la langue locale (Mamara : Minianka). Tout en remerciant les plus hautes autorités de la construction de ce centre à Somasso, le président de l’ADS a demandé à la population de fréquenter le centre et de veiller au respect strict des conseils pratiques donnés par le médecin.

Le nouveau Cscom de Somasso a coûté à l’Etat malien la bagatelle d’environ 160 millions de francs CFA. Il comprend un dispensaire, une maternité, un laboratoire, une aire de vaccination, une salle d’observation et un logement pour le médecin. Il est équipé d’un système d’énergie solaire et d’un château d’eau.

A. Daou

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here