Aliou Boubacar Diallo : le nouveau chef de file de l’opposition

3

La stratégie du régime IBK qui a déjà une expertise rompue en matière de fraude électorale et de bourrage d’urnes veut inverser du tout au tout le paysage politique malien. Dans les coulisses, il a été décidé de tout faire afin que l’ADP-Mali la première force de l’opposition. Et de son président d’honneur qui va briguer un suffrage de député, le chef de file de l’opposition. Ils avaient d’abord pensé à Oumar Mariko de Sadi – la deuxième force de l’opposition après l’Urd – qu’ils ont finalement jugé intransigeant et incontrôlable- avant de se retourner vers Alou Diallo qu’ils jugent, à tort ou à raison, plus enclin aux compromis et peut-être aux…..compromissions.

Pour ce faire, il compte sur le ministre français Jean-Yves Le Drian de convaincre « son » ami Alou Diallo à se présenter aux futures législatives qu’ils vont organiser le 28 octobre prochain malgré le fichier électoral pourri avec lequel ils ont fait la présidentielle avec les conséquences que l’on sait.
L’opposition, la vraie, va-t-elle se laisser faire encore une fois ? Comme le disent les Anglais : wait and see

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here