Journalisme sensible aux conflits : Les journalistes de la radio outillés par Internews

4

Dans le but de renforcer les capacités des journalistes sur le journalisme sensible aux conflits, de leur inculquer les règles d’or et les techniques à utiliser afin que le travail soit conforme à l’éthique et à la déontologie ; Internews, en partenariat avec le National Democratic institut (NDI), a organisé une formation de trois jours à l’intention des journalistes de la radio. La formation, financée par l’USAID, a ouvert ses portes le lundi 01 Octobre 2018 au centre Aoua Keita devant les responsables des structures susmentionnées.

Selon Claude Cyril, le Directeur d’Internews, le Mali en proie à une crise sécuritaire depuis quelques années a besoin d’une presse mieux outillée afin de relayer la bonne information et de participer à éteindre le feu. Les journalistes, ajoute-t-il, y jouent donc un rôle crucial. « Ils peuvent aider à résoudre les conflits, mais ils peuvent également attiser les conflits, s’ils se laissent instrumentaliser.

C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons initié cette formation à l’ intention des journalistes. » De l’avis du directeur d’Internews, cette formation que s’étendra sur trois jours du 01 au 03 Octobre 2018 permettra aux participants de se revigorés des meilleurs techniques et les règles d’or à utiliser afin que le travail soit conforme à l’éthique et à la déontologie et dans le but d’éviter d’intensifier les conflits comme il se passe dans certains pays.

La vice-présidente de l'Union des radiodiffusions et télévisions libres du Mali (URTEL) Coumba Tangara a affirmé que cette formation sera une aubaine pour les journalistes afin d’apprendre qu’il est indispensable, surtout en période de conflit, de fournir des informations exactes et impartiales. Elle a ajouté qu’ils apprendront aussi combien il est important de trouver les causes des conflits pour ensuite soutenir des négociations et un processus de recherche de solutions.

Enfin, ils étudient même comment les medias peuvent encourager les parties à revoir leurs préjugés, a-t-elle dit. Mahamane Hameye Cissé de la Haute Autorité de la Communication a invité les journalistes à plus d’assiduité et de ponctualité afin de maitriser les techniques qui leurs seront enseignées durant ces trois jours de formation dans le but de leur permettre d’exercer leur fonction avec le plus grand professionnalisme et surtout d’étouffer les conflits dans le plus grand bonheur de tous. Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here