Le ministre Amadou Koïta à l’APCMM : « La chambre de métiers du Mali est une mine de création d’emplois »

36

Le lundi 1er octobre 2018, le Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Amadou KOÏTA a effectué une visite de prise de contact au siège de l’Assemblée permanente des chambres de métiers du Mali (APCMM). Le ministre et sa délégation ont été accueillis par le président de l’APCMM, Mamadou Minkoro Traoré, en présence des artisans du Mali et d’autres personnalités. Au cours de cette visite, le ministre Amadou Koïta a fait savoir que les artisans jouent un rôle extrêmement important pour l’insertion des jeunes et pour la stabilité sociale. « La chambre de métiers du Mali est une mine de création d’emplois », a-t-il dit.

Dans ses mots de bienvenue, le président de l’Apcmm, Mamadou Minikoro Traoré a signalé que l’artisanat avec plus de 500 métiers constitue la première entreprise du Mali et le premier secteur créateur d’emplois porteurs et durables.

Avant de mettre l’accent sur l’adoption du Code Communautaire de l’Artisanat de l’UEMOA (Union économique monétaire ouest africaine) et l’adoption des nouveaux textes régissant les Chambres de Métiers du Mali. En outre, il a sollicité l’appui du ministre pour la concrétisation de deux projets important à savoir : le projet du Centre de Ressources pour l’Artisanat (CRA) et le projet des Ateliers Sociaux.

« Monsieur le Ministre, Nous sollicitons vivement votre collaboration si nécessaire pour la mise en œuvre harmonieuse de ces deux projets. Le projet du Centre de Ressources est en phase de finition des travaux, mais la phase « équipements » qui lui donnera tout son sens est à la recherche de partenaires. Car, est- il reconnu de tous aujourd’hui que la réalisation de ce projet va considérablement contribuer à l’offre de services de qualité aux clients et à l’accès des artisans aux opportunités de formations de pointe et aux équipements et appareils de dernière génération », a-t-il souhaité. Selon lui, ce sont des milliers d’emplois qui seront consolidés et créés dans les métiers de la Mécanique-Auto, de l’Electricité-Auto, de la Carrosserie, de la Peinture-Auto, du Tournage Mécanique, de la Menuiserie et de la Charpenterie Métalliques, de la Mécatronicien, du Froid-Climatisation, de la Coupe/Couture, du Tissage, de la Teinturerie, de la Tapisserie, de la Sérigraphie. Pour sa part, le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Amadou KOÏTA, a promis de trouver une solution aux problèmes des artisans maliens. « Nous avons compris que la chambre de métiers du Mali est une mine de création d’emplois », a-t-il dit.

Avant de souhaiter l’employabilité des jeunes. A ses dires, les artisans jouent un rôle extrêmement important pour l’insertion des jeunes et pour la stabilité sociale. « Voilà pourquoi en tant que ministre de la jeunesse de l’emploi et de la construction citoyenne, nous avons cru bon de venir visiter le lieu, de venir voir ce qu’ils font et voir également ce que nous pouvons leur apporter en termes de formation, en termes d’appui. Les artisans représentent l’essentiel pour l’économie malienne », a déclaré le ministre.

Il a souhaité à ce que l’APCMM soit la force motrice, la mine de création d’emploi au Mali. «Pour loger dans une belle maison, il faut des artisans, pour porter des boubous, il faut des artisans, pour même préparer, il faut des artisans, bref, les artisans jouent un rôle important et nous ne ménagerons aucun effort pour accompagner l’Apcmm », a conclu. Après les allocutions, le ministre a visité le Centre de Ressources pour l’Artisanat (CRA) en cours de construction. Ce centre, implanté au siège de l’APCMM, est financé à hauteur d’un milliard de FCFA par le budget spécial d’investissement.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here