Rentrée parlemantaire au Mali: Outre la loi de finances 2019, d’autres projets de lois à l’ordre du jour

20

Depuis le lundi 1er octobre 2018, les députés se sont réunis pour leur session ordinaire appelée session budgétaire. Cette année, cette session se passe dans un contexte plus particulier correspondant à celui des élections législatives qui doivent voir partir beaucoup des députés de l’Hémicycle et notamment le président de l’Assemblée Nationale, Issaka Sidibé.

Faudrait-il noter que cette rentrée parlementaire constitue un cadre idéal pour les parlementaires de se serrer les mains en signe d’au revoir. L’ouverture officielle de cette session qui vient de s’ouvrir a enregistré la présence de Soumeylou Boubeye Maiga ainsi que de plusieurs diplomates et de grandes personnalités. Aux dires du président Issaka Sidibé, au cours de cette session budgétaire, il examinera avec les députés la loi de finances 2019 ainsi que 49 autres saisines, 26 ordonnances à ratifier, plus 21 projets et 2 propositions de loi.

Rappelons qu’avant d’arriver à ce point, il a tenu à féliciter toute son équipe pour leur dynamisme durant les années écoulées, qui a permis d’adopter sur le plan législatif 334 lois concernant tous les domaines de la vie du Mali, examiner 4 Déclarations de politique Générale et 2 motions de censure, interpeler 2 fois le gouvernement, organiser 9 séances de questions d’actualité et 18 séances de questions orales, a-t-il expliqué.

Issaka, après avoir donné ces éclaircissements en guise de remerciement ou de satisfaction de services rendus, s’est attelé à une explication des raisons ayant entravé la mise en place de la commission d’enquête parlementaire afin de veiller sur la situation d’insécurité de la région Mopti.

Fousseni TOGOLA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here