Clash au RPM : Le ministre Kané Rokiatou Maguiraga et Diawara Lay Touré à couteaux tirés

8

Sous le couvert de détournement de fonds de l’Agence de gestion du marché central à poissons, deux cadres du Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir, le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Kané Rokiatou Maguiraga et Diawara Aïssata Lady Touré règlent leurs contentieux politiques.

Présidente du Mouvement des femmes du Rassemblement pour le Mali (RPM), Diawara Aïssata Touré dite Lady, et le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Kané Rokiatou Maguiraga, étalent leurs divergences.

A la faveur de la visite qu’elle a effectuée le lundi 24 septembre 2018 à l’Agence de gestion du marché central à poissons, dirigée par Mme Diawara, la ministre de tutelle a jeté en pâture son camarade de parti. Pis, Kané Rokiatou Maguiraga s’est présentée en gendarme, en décriant la gestion de la structure par la présidente des femmes du RPM.

Qu’est-ce qui a pu se passer entre les deux dames ? Nos sources font remarquer que les deux personnalités se regardent depuis un moment en chiens de faïence au sein du Bureau politique national du parti. Une histoire politique qui se transporte sur le terrain professionnel.

Durant la campagne électorale, la mission confiée à Mme Kané était d’obtenir un bon score dans le cercle Nioro du Sahel. A-t-elle réussi ? Au parti, on estime qu’elle n’a pas mouillé le maillot pour la réélection du président IBK dans les zones où elle était censée avoir une assise politique solide.

C’est pourquoi, lors du réaménagement ministériel, son départ avait même été annoncé avant qu’elle ne soit miraculeusement repêchée. Au parti présidentiel, Mme Diawara Lady Touré avait été citée comme remplaçante de Mme Kané. Depuis, c’est la guerre larvée entre les deux dames.

Pour beaucoup, le scandale de la mauvaise gestion que le ministre Kané Rokiatou Maguiraga brandi aujourd’hui n’est qu’une stratégie mûrement réfléchie pour désavouer son camarade politique et probable ministre Mme Diawara Lady Touré.

Par ailleurs, de la gestion de Lady, est-ce que Mme le ministre de tutelle peut-elle se dédouaner ? Pourquoi a-t-elle attendue ce moment précis pour sévir ? De réelles interrogations qui méritent réflexion.

Notre tentative de rentrer en contact avec les deux cadres du RPM est restée sans succès.

A suivre…

A. M. C.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here