Le président du CNJ-Mali attenu dans l’arène des législatives : La candidature de Souleymane Satigui Sidibé réclamée publiquement hier par la jeunesse de Kati

4

Prenant au mot le président de la République qui place son mandat sous le signe de la jeunesse, plusieurs associations de jeunesse, réunies hier jeudi à Kati, dans la mairie de la localité, viennent d’inviter, à travers une déclaration, le président du Conseil national de la jeunesse à présenter sa candidature pour les législatives.

Pour ceux qui ne le savaient pas encore, Souleymane Satigui Sidibé, président du Conseil National de la Jeunesse (CNJ-Mali), non seulement réside dans la commune de Kati, mais a même construit sa maison dans un des quartiers de la localité, du nom de Fombabougou.

On comprend alors pourquoi c’est à Kati que les jeunes des trente-sept communes du cercle de Kati réclament sa candidature aux prochaines législatives et non dans une autre localité du pays, lui qui préside aux destinées de la plus grande organisation de jeunes au plan national.

La déclaration, lue par le porte- parole de ces associations, le jeunes Fousseyni Kouyaté, a été ensuite remise à Dimitri Samaké, premier responsable des jeunes à Kati. Nous vous livrons, en exclusivité, le contenu de la lettre d’appel à candidature.

LETTRE D’APPEL A LA CANDIDATURE LUE PAR LE PORTE-PAROLE FOUSSEYNI KOUYATE :

Nous jeunes des trente-sept communes du cercle de Kati.

Prenons acte de la décision du président de la République de placer son second mandat sous le signe de la jeunesse.
Félicitons Son Excellence M. Ibrahim Boubacar Keita pour la confiance placée en notre jeunesse.
Demandons à l’ensemble des acteurs politiques, administratifs et de la société civile de mettre la jeunesse au cœur des responsabilités politiques et administratives du pays.
Saluons l’arrivée du Président du Conseil National de la Jeunesse, M. Souleymane Satigui Sidibé, dans le cercle de Kati depuis 2017.
Réitérons notre soutien total au président Souleymane Satigui Sidibé. La jeunesse malienne vous accompagne dans tous vos chantiers patriotiques. Ces gestes de bâtisseur dont vous êtes le premier acteur sont les preuves de votre engagement pour la cause du Mali.
Nous voulons juste parler de ce forage d’eau que vous avez offert à la commune de Sangarébougou dans le quartier (Guérébouquin), des trente machines à coudre données à la commune de Moribabougou et Sangarébougou créant ainsi de l’emploi à trente jeunes filles et des vaches laitières destinées à la commune de Sanankoroba.

De nos jours, à votre dévouement, des maisons de jeune sont construites, d’autres en chantier, puis d’autres sont en projet.

Conscient que vous êtes du taux de chômage de la jeunesse, la formation de mille jeunes est en cours sur le leadership et des métiers rémunérateurs à l’endroit de 500 jeunes filles et 500 garçons, pour ne citer que ceux-ci.

Le Collectif de la jeunesse de Kati, sans se tromper d’homme et convaincu de votre talent de bâtisseur, par cette lettre demande à vous (M. le secrétaire général de l’Union panafricaine, numéro 1 de toute la jeunesse du Mali), Monsieur Souleymane Satigui Sidibé, d’être notre candidat aux prochaines élections législatives, c’est-à-dire le candidat de toute la société civile, notamment la jeunesse du Mali.
Nous rassurons également de l’élection de notre camarade dès le 1er tour si toutefois il accepte d’être le candidat de la jeunesse du Mali.
Vive le Mali, vive la jeunesse.

La rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here