Rencontre des commandants des centres d’excellence de la Cedeao : Comment renforcer la paix dans l’espace régionale ?

9

Les commandants des Centres d’excellence de la Communauté Economiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) pour les opérations de soutien à la paix se sont rencontrés les 04 et 05 octobre 2018 à l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako (EMPABB). L'objectif de la rencontre était de discuter des questions relatives à la formation de la Force en Attente de la CEDEAO (FAC) afin de maintenir l'état de préparation opérationnelle. En outre, il s’agissait de trouver les voies et moyens pour renforcer la paix dans l’espace Cedeao. Par ailleurs, la délégation a rendu une visite de courtoisie au ministre de la défense et des anciens combattants, Pr Tiémoko Sangaré à son département.

La cérémonie de clôture qui a eu lieu le vendredi 05 octobre 2018 a enregistré la présence du directeur général de l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako, le général Cheick Fanta Mady Dembélé, le représentant du commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité de la Cedeao, Colonel Ollo Alain Palé et d’autres responsables de l’organisation régionale. Dans son discours, le directeur général de l’Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako, le général Cheick Fanta Mady Dembélé a fait savoir que L'EMPABB reçoit pour la troisième fois la réunion des commandants de Centre d'Excellence de la CEDEAO.

« Nous voudrions exprimer notre gratitude aux initiateurs de ce forum, qui au-delà de permettre de procéder à un bilan entre les prestataires de formation et les parties prenantes concernées, représente un cadre privilégié de rencontre entre chefs d'institutions pour communiquer et échanger sur les défis et opportunités de divers ordre, de même que pour envisager et préparer l'avenir », a-t-il dit. A l’en croire, l'EMPABB a, depuis 2007 connu des transformations majeures portant tant sur le contenu de son offre de formation que par rapport à la diversification de ses partenariats. Selon lui, l'École est passée de l'offre de formations spécifiquement militaires à des stages plus intégrés, ainsi qu'à la conduite d'autres activités connexes comme des séminaires et conférences.

En outre, dit-il, l'EMPABB compte en son sein, et ceci depuis mars 2017, un Centre de Recherche qui assure un programme Master en Maintien de la Paix d'une durée de 4 semestres avec 30 auditeurs venant de toutes les couches professionnelles du pays. Ce qui fait de l'École, a-t-il ajouté, une référence à l'instar de centres homologues dans la région. « Notre région et le continent dans son ensemble doivent, de plus en plus, faire face à un certain nombre de défis nouveaux et complexes par nature, très souvent transnationaux, et qui ont des causes et effets sur tout le spectre de l'agenda international, non seulement en matière de sécurité, mais aussi de consolidation de la paix, et même de développement », a-t-il conclu.

Pour sa part, le représentant du commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité de la Cedeao, Colonel Ollo Alain Palé, a précisé que l'objectif de la réunion de 2018 est de discuter des questions relatives à la formation de la Force en Attente de la CEDEAO (FAC) afin de maintenir l'état de préparation opérationnelle, informer les Centres de Formation d'Excellence sur l'évolution de la conduite de l'Exercice du Poste de Commandement (CPX) de la FAC et identifier, entre autres, les domaines d'intérêt commun en matière de recherche.

« Cette réunion se déroule dans le contexte des défis régionaux en matière de paix et de sécurité caractérisés par l'insécurité maritime, le terrorisme et les affrontements incessants entre communautés. Les défis terroristes actuels, illustrés par les activités continues des terroristes au Mali, au Nigeria et dans la région du Sahel, renforcent les leçons tirées du déploiement précédent sur la nécessité de renforcer la guerre antiterroriste dans la formation des forces armées dans notre région », a-t-il dit.

Avant d’ajouter que les ressources deviennent de plus en plus rares pour répondre aux demandes concurrentes. A cet effet, il a souhaité à ce que les activités soient redéfinies afin d'utiliser des ressources limitées pour répondre à des demandes plus pressantes. Quant au Général de Division Aérienne Griftith EVANS, Commandant le Centre Kofi Annan de Formation au Maintien de la paix (KAIPTC), il a fait savoir que l’un des objectifs de cette rencontre était de trouver les voies et moyens pour renforcer la paix dans l’espace Cedeao. Par ailleurs, la délégation a rendu une visite de courtoisie au ministre de la défense et des anciens combattants, Pr Tiémoko Sangaré à son département. Une occasion pour les uns et les autres d’échanger les cadeaux.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here