Général Sidi Alassane Touré, Gouverneur de Mopti : « …j’ai beaucoup de vergogne quand j’entends que des Peulhs et des Dogons se défient entre eux.. »

10

Le Gouverneur de Mopti, Général Sidi Alassane Touré, et sa Région semblent être deux poumons d’un même corps. Si l’on peut se permettre de dire ainsi. En tout cas, des Mopticiens croient trop aux capacités de l’homme à relever les défis.

Ce sont des témoignages reçus lors d’un entretien avec les Responsables du Club des amis du Général Sidi Alassane Touré (SAT), Gouverneur de la Région de Mopti. Selon Sidi Alassane Touré, il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour son pays. De ce fait, déclara-t-il, « nous donnerons notre sang s’il le faut ». Cette assertion devient le slogan.

«Je suis prêt à m’engager personnellement à travers mes bons offices dans le règlement des conflits communautaires ; car, je suis de toutes les ethnies lorsque cela constitue une plus-value, j’ai beaucoup de vergogne quand j’entends que des Peulhs et des Dogons se défient entre eux, chaque sang versé me désagrège au plus profond de moi. Au-delà d’être le premier Responsable de la Région, je suis l’affluence de toutes les communautés », a-t-il déclaré. Et de souligner avec cette phrase de Gandhi : «La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle; car, nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents». Pour le Général Touré, être gentil est facile : mais, le plus difficile c’est d’être juste».

Par ailleurs, selon certains Mopticiens, il a fallu la nomination du Général Sidi Alassane Touré pour sortir certaines localités sous pointage terroriste.

«Kouakourou et Mougna (dans le Cercle de Djenné) Dialloubé et Sendegue (Cercle de Mopti) Toguerekoumbe, Diondiori, Dioura (Cercle de Téninkou), GathjiLemou et Dogo (Cercle de Youwarou) Diougani, Dinangourou et Diankabou (Cercle de Koro), aujourd’hui la libération de ces localités est intégrale et irrévocable, le déploiement de l’Administration et des services techniques déconcentrés de l’État ont permis la libre circulation des personnes et des biens. Tout le monde sait que les populations de Mopti identifient les valeurs suprêmes comme la bravoure, le sacrifice, l’audace, la vaillance à un individu qui en semblait porteur. Ces exploits qui finalement sont la traduction de la réalisation de l’engagement et l’aboutissement de la mission d’un Homme qui est prêt pour le sacrifice suprême dans la Venise malienne. On peut et on doit lui reconnaître une certaine noblesse dans le comportement qui le conduit à affronter dignement l’adversité ou la fatalité qui l’accable et qu’il accepte avec lucidité, mais jamais de renoncement ; car, ce qui le guide n’est que la constante obéissance à Dieu», témoigne le Président du Club des Amis du Général SAT.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here