Mali, la reconquête symbolique des terres djihadistes

5

Le Premier ministre malien Soumeylou Boubeye Maïga s’est rendu, samedi dernier, à Ténenkou et à Togueré-Coumbé, deux localités de la région de Mopti (centre), où sévissent désormais les jihadistes.
Les djihadistes cernent ces deux villes désormais du centre du pays. Ainsi à Ténenkou, le préfet avait été enlevé par des jihadistes il y a près d’un an. A Toguere, les terroristes contrôlent de nombreux accès d’une commune où il y a peu, la cheria était encore appliquée et les hommes séparés des femmes dans les lieux publics.
De bonnes paroles
Le représentant de Bamako, qui s’est redu sur place, un signal fort alors qu’aucun ministre n’avait eu une telle audace ces derniers mois, a annoncé des mesures afin d’assurer la sécurité des populations. Ainsi le Premier ministre a annoncé le « renforcement de l’administration » et du « dispositif sécuritaire », pour permettre aux populations de « vivre dans la quiétude ».
De bonnes paroles, certes, auxquelles les habitants de la région de Mopti ne coroient plus guère.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here