Ministère des maliens de l’extérieur : Yaya Sangaré visite ses services rattachés

6

Le ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Yaya Sangaré, a effectué, le mardi 9 octobre, une visite de courtoisie à certains services rattachés à son département. Cette visite lui a permis d’échanger avec les travailleurs sur leurs conditions de travail.

Le ministre s’est rendu tour à tour au secrétariat général de la commission nationale de l’intégration africaine (SG-CNIA), à la générale des Maliens de l’extérieur et au Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP-Mali). Partout où il est passé, les travailleurs ont félicité le ministre Yaya Sangaré pour la confiance placée en sa personne par les hautes autorités du pays, à travers sa nomination à la tête du département des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine. Ils l’ont rassuré de leur disponibilité à l’accompagner pour la réussite de la mission qui lui a été confiée par le Premier ministre et le président de la République. Ils ont saisi cette opportunité pour évoquer les problèmes qui entravent le bon fonctionnement de leurs services.

Selon le délégué général à l’Intégration africaine, Mohamed Ag Ahmedou, qui dirige le SG-CNIA, son service souffre d’une faible visibilité due à sa non-participation aux activités de la Cédéao, de l’Uemoa, du G5 Sahel, du CILSS. Le SG-CNIA prépare les mandats des délégations maliennes aux réunions des différentes organisations d’intégration sous-régionale et régionale.

Idrissa Sidibé, le délégué général des Maliens de l’extérieur, a soulevé le manque de moyens de déplacement pour son service. À la date d’aujourd’hui, la délégation générale des Maliens de l’extérieur, structure chargée entre autres d’assister, de protéger et de sécuriser les Maliens de l’extérieur et leurs biens avec les missions diplomatiques et consulaires, ne compte qu’un seul véhicule.

Le directeur du MAEP-Mali a exposé au ministre les problèmes auxquels ils sont confrontés. Il s’agit de problèmes d’ordre logistique et de ressources humaines.

Dans sa réponse, le ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Yaya Sangaré, a remercié ses collaborateurs pour le travail abattu malgré l’insuffisance des ressources, dont disposent les uns et les autres. Ceci traduit, selon lui, leur patriotisme. Il les a rassurés de l’accompagnement inconditionnel de son département pour le plus grand bien de nos compatriotes vivant hors de nos frontières, comme le président IBK l’a souligné dans sa lettre de mission assignée au gouvernement.

«Il va falloir travailler pour que ces gens aient les moyens de leur politique pour l’atteinte des résultats escomptés. Ils font beaucoup d’efforts et ils ont de belles initiatives, malgré leurs maigres ressources», a déclaré le ministre.

Abdrahamane Diamouténé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here