Enquêtes foncières dans le District de Bamako: L’opération en commune I sera bientôt bouclée

0

Dans le souci de préserver les biens fonciers de nos populations, les plus hautes autorités de notre pays ont initié un vaste projet d’enregistrement. La démarche vise à sécuriser de façon pérenne les biens fonciers sur l’ensemble du territoire national.

Rappelons que cette opération d’enquêtes foncières a débuté dans les six communes du District de Bamako, il y a bientôt un an. Elle concerne, au total, 203.000 parcelles dans les six communes. Afin de s’enquérir de l’état d’exécution du travail et de sensibiliser les populations sur la question, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mohamed Moustapha Sidibé, a effectué une visite de supervision des unités d’enquêtes foncières en Commune I du District de Bamako, précisément à Sotuba ACI.

Une fois sur les lieux, le ministre Sidibé a été accueilli par le colonel Débérékoua Soara, gouverneur du District de Bamako et le maire de la Commune I, Mohamed B. Keïta. Il a, ensuite, assisté à une séance de démonstration d’enregistrement dans une famille.

L’opération se déroule bien et à ce jour, le taux d’exécution a atteint 75 % en Commune I, ont indiqué les structures chargées de l’opération. Au terme de la visite de terrain, Mohamed Moustapha Sidibé a échangé avec les populations et les chefs de quartier de la Commune I, à la mairie de Fadjiguila, sur la question foncière et l’intérêt de la présente opération. Les chefs de quartiers, de leur côté, se sont engagés à tout mettre en œuvre en vue de la bonne réussite de cette enquête dans leur commune. Quant au maire, il a réitéré la disponibilité des populations de sa commune à répondre aux agents de l’enquête foncière. « Je suis venu visiter les unités d’enquêtes foncières pour évaluer le mode opératoire des dispositifs d’enquête mis en place, et apprécier l’état d’avancement des travaux sur le terrain», a expliqué Mohamed Moustapha Sidibé. Le ministre s’est dit satisfait du taux d’exécution de l’opération qui pourrait atteindre les 80% d’ici la fin de ce mois en commune I.

Pour terminer, Mohamed Moustapha Sidibé a invité l’ensemble des propriétaires de parcelles construites ou non à faire enregistrer très rapidement leurs biens fonciers avant la fin de l’opération car le processus reste la seule voie pour sécuriser nos biens fonciers.

Babba B. Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here