Les opposants d’IBK bientôt dans les rues de Bamako

1

Refusant toujours de reconnaître IBK comme président de la République, une coalition de partis et d’associations, regroupés autour du chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, a lancé ce 6 octobre à Bamako, un nouveau mouvement appelé Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD). L’objectif, dit-on, est de défendre la liberté constitutionnelle et la démocratie malienne conquise au prix du sang.

Pour son baptême du feu, le front prévoit d’ouvrir le bal, mercredi 17 octobre 2018, par une conférence de presse à la Maison de la Presse à 10 heures. Mais d’ores et déjà, l’avenir de ce front semble entaché d’incertitudes. Et pour cause, le guide du Collectif pour la Défense de la République (CDR), Mohamed Youssouf Bathily alias ‘’Ras Bath’’ et le président d’honneur du parti de l’ADP-Maliba, Aliou Boubacar Diallo, ont séché la cérémonie du lancement au QG du chef de file de l’opposition.

Et il n’est pas exclu qu’il disparaisse comme ses devanciers, faute de moyens financier et de vision politique. En effet, si pour Soumi champion redresser la démocratie se résume à lui passer la couronne de la République, pour certains de ses compagnons de circonstance, il serait mieux d’aller vers une transition pour redresser la démocratie. Autre défi auquel les opposants vont devoir faire face : la mobilisation d’un peuple qui peine à assurer son quotidien. Avec cette pauvreté qui règne sur Bamako, il y a lieu de craindre que la motivation soit absente. Et si ce baptême du feu venait à échouer, ça sera la fin d’un rêve pour Soumaila Cissé et compagnons.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here