Politique : Crise à l’EPM à Ségou Djalil/Pelé : Duel à deux tours

1

Ils étaient proches et même très proches mais voilà qu’ils sont appelés à s’affronter dans une bataille qui n’écarte aucune option. Ils, ce sont les honorables Abdoul Djalil HAIDARA et Abdine KOUMARE dit ‘PELE’ tous élus RPM jusque-là, mais qui devront s’affronter suite à une mauvaise gestion des primaires au sein du parti. Les hostilités ont commencé sur la toile où les communicants de certains députés ont livré bataille sans merci.

Certains sont partis jusqu’à éliminer d’autres députés car le RPM dans la logique de coalition devrait céder des postes à ses partenaires politiques qu’ils lui ont apporté leur soutien combien précieux lors des dernières présidentielles.

De cette guerre par communicants interposés l’unanimité se faisait autour de Madame Coulibaly Maimouna Drame. Pour les autres à savoir Abdoul GalilHaidara, Abdine Coumaré dit ‘PELE’, Seydou Dembélé, Yacouba Traoré et Fofana aucune certitude ; Chacun devrait se défoncer pour se maintenir à en croire aux ouvriers de la toile.

On comprend alors le silence de la direction locale du parti qui de toute évidence était dépassée par l’ampleur de cette guerre de Titans

« Pélé » se fait dribler

En football on connait Pelé comme un fin dribleur, mais voir un ‘Pelé’ se faire dribler on l’a vu ici à segou mais en politique.. En effet l’honorable Abdine Coumaré dit Pelé vient de faire rouler dans la farine lors des primaires du RPM pour les prochaines législatives a Segou.

Notre honorable avait cru en sa méthode qui selon les sources concordantes seraient basées sur l’achat des voix. Près d’une vingtaine des secrétaires généraux du parti sur les trente auraient bénéficié d’une moto chacun et la coquette somme de cinq cent mille franc CFA.

Au bas mot attestent certaines sources ‘Pèle’ aurait investit a hauteur de vingt million de nos francs. Convaincu de l’efficacité de sa stratégie l’homme partait a la compétition avec la certitude de rafler la majorité écrasante car la commission d’investiture est à majorité dominée par les secrétaires généraux

Mais il n’avait pas imaginé la réponse de ses adversaires qui sachant bien que l’écrasante majorité des secrétaires généraux serait acquises a la cause de Pélé ont misé sur les délégués devant constituer le grand jury.

Les travaux après contrôle de mandat ont commencé par l’institution de la commission d’investiture. Celle-ci après son conclave est sortie avec un résultat qui fait de Pélé le premier sur la liste. Mais l’Assemblée certainement noyautée par le camp adverse a rejeté ce résultat et proposa le suffrage direct comme mode d’élection. Ainsi, l’expression des cent quarante cinq délégués a donné les résultats suivants : Maimouna Dramé 117 voix, Abdoul Djalil Haidara 96, Yacouba Traoré et Abdoulaye Fofana 81 chacun, Seydou Dembélé 78,Mme Mallé 74, Amadou Ballo 71, et Abdine Pélé 70. Bamody Fofana 59 .Dans ces conditions l’honorable Coumaré ne serait pas retenu même si les 07 postes de député revenaient au RPM.

Comme on pouvait s’y attendre la réponse de l’intéressé ne se fera pas attendre Aussitôt notre honorable quitte le RPM pour ASMA le parti du premier ministre et un des membres de la nébuleuse présidentielle. Accueilli à bras ouvert, il sera rejoint par d’autres pour former la coalition Asma URD Codem .

La seconde occasion lui est ainsi offerte pour en découdre avec son vis-à-vis Djalil. Quand la recherche du gain immédiat devient la priorité absolue, la politique pour ces acteurs se résume à un raccourci pour accéder à la richesse. Dans cet univers où on tourne dos à la morale, les relations humaines se font et se défont au gré des intérêts du jour.

L’Adema TAMBOURA Jette l’éponge

Ils avaient poussé certains à la porte du parti Il ya de cela quelques années, ils viennent d’être contraints à la démission. L’histoire se répète à la section ’Adema de segou ou le Secrétaire général Yacouba Tamboura vient d’abdiquer sous pression de la base

. A la section ’ADEMA de segou, le bicéphalisme nuancé né de la crise de renouvellement de la section de Ségou, mais entretenu et amplifie suite à la prise de position du candidat Dramane Dembélé vient de prendre fin. Yacouba Tamboura après une résistance farouche a fini par se convaincre que sa démission était la seule porte de sortie car ne contrôlant presque rien en terme de structure. Il l’a fait savoir en pleine conférence de portant sur le choix des candidats à la députation pour le parti le dimanche 07 octobre 018 un geste que des adversaires à lui ont quand même reconnu à sa juste valeur et l’ont salué

En effet, la section de Ségou s’était renouvelée en portant à sa tête Dramane Dembélé. Ce renouvellement avait été jugé incorrect par l’ancien secrétaire général M. Tamboura et ses ouailles. La direction nationale du parti après tergiversation avait fini par accepter le fait majoritaire qui consacrait l’élection de Dramane Dembélé à la tête de la section de Ségou.

Mais voilà que ce dernier en décidant d’aller à contre-courant de la volonté de la direction nationale du parti lors des présidentielles a donné l’occasion à ses adversaires locaux de trouver des interlocuteurs puissants au sein du comité exécutif national dès lors que les adversaires de Dramane épousent la volonté officielle du parti de soutenir le candidat IBK. L’éjection de Dramane a décapité la section et le reste doit supporter la présence de l’ex secrétaire général certes minoritaire mais qui se bat avec l’espoir de retrouver son fauteuil en contre partie de son soutien aux directives officielles du parti.

C’est pourquoi le choix des candidats à la députation a occasionné deux assises parallèles. Le camp Dramane majoritaire d’une part et celui de Tamboura entre les deux se trouvent les indécis et les ceux qui veulent ramener l’unité du parti. Le partenaire politique qu’est le RPM certes sensible aux efforts du camp de Tamboura était tout de même obligé de tenir compte de la réalité du terrain.

Pour mettre un terme à cette dichotomie, la direction du parti a initié des assises de réconciliation entre les deux tendances. Trop tard peut être car la page Tamboura avait été tournée par 99% des sous sections acquises au changement. L’intéresse choisit alors de sortir par la grande porte en démissionnant à haute et intelligible voix de son poste de ‘’secrétaire général résistant ‘’ Le cas ‘Tamboura’ ayant été vidé, la section pouvait alors choisir ses candidats Amadou COULIBALY et AMI DIARRA dit AMI GAO pour accompagner le RPM en coalition.

A l’URD, paradoxalement on n’échappe pas à la règle et le parti de la poignée de main de l’opposant Soumaila Cissé risque gros cette fois ci au regard de la superposition de mécontentement et de frustration.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here