Violation et Coalition contre la Constitution : La CODEM se démarque de la majorité et se battra par tous les moyens!

1

Il ne s’agit de soutenir ou pas les ambitions du régime actuel. Il s’agira plutôt pour certains, soucieux de l’équilibre sociopolitique du pays, de montrer aux compatriotes que la politique peut retrouver ses lettres de noblesse.

Suite à la procédure de prorogation des mandats des députés, une violation de la constitution, selon des responsables de la CODEM, il convient de s’ériger par tous les moyens pour exprimer leur désapprobation. Cette forfaiture, commanditée par l’Exécutif, soutenue par l’Assemblée Nationale et actée honteusement par la résiduelle Cour Constitutionnelle de Manassa Danioko, la CODEM (Convergence pour le Développement du Mali ) dénonce cette violation de la Constitution et s’engage à combattre de toutes ses forces et par tous les moyens cette énième forfaiture.

Selon un haut responsable du parti, l’heure est grave et que cette « forfaiture est à dénoncer ». On ne peut pas aujourd’hui accuser les magistrats d’avoir soit-disant violer la loi, et se permettre de violer la constitution. Cela est inacceptable. aussi, nous nous démarquons de la majorité présidentielle à partir de ce moment sur ces questions. » C’est exactement ce que pense le Président du parti Housseini Amion Guindo qui portera ce combat dans les jours, voire semaines à venir.

Nous savons que pendant le premier mandat d’IBK, la CODEM, à travers son président Housseini Amion Guindo, avait occupé les départements du Sport et de l’Éducation Nationale, avec des actes et des résultats hautement salués. Au deuxième tout de la présidentielle le 12 Aout, le parti avait soutenu Ibrahim Boubacar Keita. Le Gouvernement, l’Assemblée Nationale et la Cour Constitutionnelle sont en violation grave ses les responsables.

Cette fois, pour des démocrates et des hommes de principes, les manœuvres politiques, jurant avec la loi fondamentale, soulèvent une certaine révolte et indignité dans les rangs d’un parti qui avait déjà prévenu qu’il s’assumerait si un tel acte était posé. Dans les prochains jours, les instances et les responsables du parti montreront sans doute au créneau pour illustrer et expliquer cette démarche dont nous avons reçu confirmation.

A suivre

ABC

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here