Commande publique : Les acteurs de Gao, Kidal et Ménaka renforcés

0

Venus des représentations de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS) dans les régions de Gao, Kidal et Ménaka, de l’administration publique, du secteur privé et de la société civile des trois régions, 135 personnes ont renforcé leurs connaissances sur les procédures nationales de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics et des délégations de service public.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan stratégique de formation 2016-2020 et de son plan annuel de renforcement des capacités des acteurs de la commande publique, l’ARMDS, en partenariat avec le projet Sécurité et de développement au nord du Mali (SDNM) phase II, a organisé, du 8 au 12 octobre 2018 à Gao, trois sessions de renforcement des capacités des acteurs de la commande publique des régions de Gao, Kidal et Ménaka. Ces sessions de formation ont regroupé 135 acteurs impliqués dans le processus de passation de la commande publique, soit 44 acteurs de Gao, 54 de Kidal et 37 acteurs de Ménaka.

L’objectif principal de cette formation était de promouvoir les principes régissant les marchés publics et les délégations de service public édictés par la réglementation nationale, notamment l’économie et l’efficacité du processus d’acquisition, le libre accès à la commande publique, l’égalité de traitement des candidats, la reconnaissance mutuelle et la transparence des procédures. Tout cela à travers la rationalité, la modernité ainsi que la traçabilité des procédures.

Selon Abdoulaye S. Touré, expert en aménagement du territoire auprès du Collège transitoire de Ménaka, ces ateliers sur la passation de la commande publique permettront sans doute de les doter de toutes les capacités pour faire face au développement du Mali et particulièrement de la région de Ménaka.

Pour Bilal Ag N’Bakwa, expert en aménagement du territoire du SDNM de Kidal, il a permis aux participants de renforcer davantage leurs connaissances sur les procédures nationales de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics et des délégations de service public afin de maîtriser les textes tant au niveau national que régional.

Le représentant de l’Autorité intérimaire de Gao, Zeid Ag Mohamed, a salué l’ARMDS et le projet SDNM qui, selon lui, est un espoir de restauration de la bonne gouvernance. “Aux termes de la formation, nous sommes convaincus que nous allons pouvoir relever les défis liés à la bonne gouvernance à travers le respect des procédures de passation des marchés publics”, a-t-il déclaré.

De son côté, le représentant de l’ARMDS, Abdourazack Arboncana Maïga, a rappelé à cette occasion que l’activité de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics souffre aussi de la méconnaissance ou de la violation des textes, de fractionnement des dépenses et des retards enregistrés dans l’exécution.

Pour remédier à ces insuffisances, l’ARMDS s’est engagée à accompagner les acteurs impliqués dans le domaine à travers des sessions de formation tout en leur fournissant une documentation appropriée. Le cadre était idéal, pour M. Maïga, d’informer les 135 participants sur la grande réforme des textes entreprise depuis 2014 et qui a donné naissance à plusieurs outils qui ont été présentés lors de la formation.

Aux termes de la formation, les participants ont été dotés de l’ensemble des instruments qui régissent la commande publique. Ils ont aussi recommandé la poursuite de la formation des acteurs de la commande publique dans les trois régions sur le respect des principes de la gestion des marchés publics par les autorités contractantes et le retour des services de recette.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here