Projet de Kabala : Les premiers tests industriels d’eau prévus en décembre

0

Le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala est le plus grand ouvrage de la sous région. En principe, la station de pompage produira 288 millions litres d’eau par jour. Dans le souci de mieux s’imprégner de l’état d’avancement des travaux , le ministre de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué, a visité, hier, ce gigantesque chantier.

A cette occasion, le ministre était accompagné des directeurs de services techniques en charge de l’eau de son département. Après l’accueil, la délégation ministérielle, les responsables de la mission de contrôle et ceux du groupement d’entreprises en charge du projet ont fait le tour du chantier. A ce jour, le taux de réalisation de ce projet qui mettra fin à la pénurie d’eau potable dans notre capitale et ses alentours, avoisine les 80%.

Il ressort des explications des responsables du projet que les premiers tests industriels d’eau sont prévus en fin décembre. Le ministre Wagué a poursuivi sa visite en se rendant sur le site de la station de traitement et de pompage. Là aussi, le taux des travaux est de 80%. La délégation a aussi visité le site de la prise d’eau et de la station d’exhaure dont les travaux de réalisation ont attient 98 % à nos jours.

Le ministre Sambou Wagué a, ensuite, mis le cap sur le chantier des réservoirs de Bacodjicoroni Golf. Ici, les travaux sont presque finis et il ne reste que le raccordement.

Ces deux réservoirs ont une capacité de stockage de 20 millions de litres d’eau. Le chef du département en charge de l’Energie et de l’Eau a également visité le chantier du réservoir de Tomikorobougou qui a une capacité de stockage de 2,5 millions de litres d’eau, ainsi que le château de Sikoro d’une hauteur de 16m pour une capacité de 2 millions de litres d’eau. Il convient de signaler que les personnes touchées par les différents travaux ont été déjà dédommagées. «Le projet d’adduction d’eau potable de Kabala a pour ambition de fournir dans un bref délai 144 millions de litres d’eau par jour à Bamako, et à l’horizon 2030 à peu près 580 millions de litres d’eau par jour», a expliqué le ministre Sambou Wagué. «J’ai constaté que certains travaux avancent normalement. J’ai aussi constaté des problèmes, notamment pour ce qui concerne certains travaux financés par la Banque mondiale», a indiqué le ministre. Par ailleurs, Sambou Wagué a fait savoir que depuis août 2018, la Banque mondiale avait écrit au département de prendre des dispositions quant aux dédommagements de certaines propriétés touchées par les travaux. Ce problème déjà résolu, le ministre entend mettre les bouchées doubles pour que les délais contractuels soient respectés.

Babba B.

COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here