Transports terrestres et fluviaux : SOUMANA Mory Coulibaly RASSURE LES les travailleurs de la COMANAV, de L’INACOM et de L’ONT

0

Hier, le ministre des Transports, Soumana Mory Coulibaly, en compagnie des membres de son cabinet et des responsables des services rattachés de son département, notamment le directeur national des Transports terrestres, maritimes et fluviaux, Mamadou Koné, a effectué une visite de terrain à Koulikoro. Il a successivement visité la direction générale de la Compagnie malienne de navigation (COMANAV), l’industrie navale et constructions métalliques du Mali (INACOM.SA) et la direction régionale de l’Office national des transports (ONT).

Cette visite entre dans le cadre de la prise de contact avec les services de son département que le ministre a entamée dès sa prise de fonction. A la COMANAV, Soumana Mory Coulibaly et sa délégation ont été accueillis par le gouverneur de la Région de Koulikoro, Mamary Camara, le président directeur général de la COMANAV, Elwangary Maimouna Haïdara et les personnels de la COMANAV.

Le directeur commercial de la COMANAV, Mahamadou Sogoba, a rappelé que sa société fut créée en 1960. Mais c’est en 1968 qu’elle a retrouvé son statut de société d’Etat à travers la loi n°68-37 DL-RM du 20 juin 1968. Aujourd’hui, la COMANAV emploie 121 personnes dont 62 permanents et 59 contractuels qui sont la plupart des jeunes. «Nous avons 5 escales principales (Koulikoro, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao). Et une escale secondaire qui est Diré ainsi qu’une dizaine de points d’arrêt», a-t-il détaillé.

En termes de réalisations, Mahamadou Sogoba a indiqué que de 2017 à 2018, la COMANAV a transporté 12.887 passagers et 6.778 tonnes de marchandises de Koulikoro à Gao.

S’agissant des difficultés, le directeur commercial de la COMANAV a évoqué le saccage des installations de la société au Nord pendant la crise en 2012, l’ensablement qui menace le fleuve Niger, la vétusté des bateaux, le manque d’entretien du chemin naval, les difficultés d’acquisition des titres de propriété afin que la COMANAV puisse avoir une valeur marchande et le renforcement du capital humain de la société. «Nous avons envisagé d’améliorer les conditions de travail et de navigabilité car le secteur du transport fluvial tient à cœur les plus hautes autorités», a assuré le PDG de la COMANAV. De son côté, le ministre des Transports a rassuré les responsables de la société de l’accompagnement sans faille du gouvernement. «L’objet de cette visite à la COMANAV est de venir voir les choses, recenser les problèmes et de les faire remonter à la haute hiérarchie pour trouver des solutions», a-t-il indiqué.

«Au niveau de Koulikoro, nous avons demandé à ce qu’une étude soit faite pour faire au gouvernement de bonnes propositions qui puissent nous amener à investir dans le transport fluvial», a déclaré Soumana Mory Coulibaly, ajoutant que la COMANAV participe aujourd’hui au désenclavement intérieur du Mali.

Au niveau de l’INACOM.SA, le ministre a encouragé la direction à persévérer davantage pour le developpement de la ville de Koulikoro. La dernière étape de la visite a concerné la direction régionale de l’ONT. Ici aussi, Soumana Mory Coulibaly a encouragé le personnel, avant de l’assurer du soutien du gouvernement.

Amadou GUÉGUÉRÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here