Le ministre Alhassane Ahmed Ag Moussa à la DGCC : Prendre connaissance des difficultés et des conditions de travail

6

Dans le cadre de la prise de contact avec les services rattachés à son département, le Ministre du Commerce et de la Concurrence, Alhassane Ahmed Ag Moussa, était à la Direction Générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence (DGCC), le mardi 16 octobre 2018. L’objectif de cette visite était de s’imprégner des conditions de travail de cette direction, mais aussi rassurer de sa disponibilité pour trouver des solutions aux problèmes posés.

Après une visite guidée dans les différents bureaux de cette direction, le ministre s’est entretenu avec le personnel pour recenser ses préoccupations. Pour ce faire, les sous-directeurs, le syndicat et une bonne partie du personnel étaient présents.

Dans sa présentation, le Directeur général, Boukadary Doumbia, a affirmé que la direction compte 89 agents sur un effectif de 164 prévus dans le cadre organique. Malgré le déficit en personnel, tant quantitatif que qualitatif, les agents accomplissent avec dévouement et abnégation les missions qui leur sont assignées. Il s’agit entre autres de : l’élaboration de la réglementation en matière de commerce, de protection du consommateur et de concurrence, la recherche, la constatation et la poursuite des infractions à la réglementation en matière de commerce, de protection du marché en produits de première nécessité, la définition des positions nationales de négociations commerciales en rapport avec les structures impliquées, le suivi de la mise en œuvre des accords commerciaux, la promotion des activités commerciales, la participation à l’élaboration des normes des produits et services.

Selon le Directeur, la réalisation de ces actions s’effectue dans un contexte particulièrement difficile. A l’en croire, outre le déficit en personnel qualifié, la direction générale se trouve également confrontée à des difficultés d’ordre matériel se traduisant par un manque d’équipements informatiques, de connexion et de mobiliers de bureau pour accueillir le personnel existant, notamment au niveau régional et subrégional, l’insuffisance des moyens logistiques et financiers mais également l’incivisme croissant des assujettis au contrôle économique.

Conscient de ces difficultés, le ministre Alhassane Ahmed Ag Moussa s’est dit déterminé pour trouver des solutions. Il s’agit, selon lui, de réfléchir ensemble pour trouver des solutions.

Revenant sur les différents services visités, notamment le guichet unique du commerce extérieur, les sous-directions, la documentation et les archives générales, le ministre a affirmé qu’il y a beaucoup d’efforts à faire en matière d’organisation, mais aussi des contraintes sur lesquelles il faut travailler pour améliorer la prestation de cette direction importante pour l’organisation du commerce, voire de l’activité économique en général au Mali. Pour le ministre, il y a un besoin en équipements modernes et des efforts à faire pour améliorer la qualité du personnel. Pour ce faire, il a proposé un programme de formation qui va s’étendre sur trois ans.

De la DGCC, le ministre s’est rendu sur le chantier de l’hôtel du commerce à Quinzambougou pour voir l’état d’avancement des travaux. Ce bâtiment qui va coûter plus de 6 milliards de CFA, sera financé sur le budget d’Etat. La durée de réalisation prévue est de quatre ans. Selon le ministre, en décembre 2018, le taux de réalisation devrait être de 32%. Malgré le retard consommé, l’entreprise contactant (entreprise de construction Nionkondèmè, ECONI), a donné l’assurance d’atteindre les 30% à cette date. Toute chose qui rassure le chef du département.

Drissa Togola

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here