Concours de plaidoirie “à vous maître” : Aliou Ousmane Maïga de la FDPRI vainqueur de la 3e édition

0

L’Institut Français a servi de cadre le samedi, à la Tribune jeune pour le droit au Mali (Trijeud) pour l’organisation de la finale de la 3e édition de son concours de plaidoirie et de réquisitoire “A vous maître”. Ce concours a mis en compétition du 4 août au 20 octobre, 16 jeunes juristes. A l’arrivée, Aliou Ousmane Maïga de la FDPRI a remporté la finale suivi de Adama Dembélé de l’Ucao.

Comme les précédentes éditions, cette 3e édition du concours de plaidoirie et de réquisition “A vous maître” a réuni du 4 août au 20 octobre, 16 jeunes juristes issus de 4 universités dans le district de Bamako autour des procès fictifs encadrés par des juristes professionnels, des praticiens du droit, avocats et magistrats. Avant l’ouverture du procès de la finale, les responsables de la Trijeud ont tenu à rappeler le processus de la compétition.

“Ces candidats se sont confrontés chaque semaine en duel oratoire sur des cas fictifs relatifs à un problème de droit pouvant naître dans les rapports sociaux du 4 août au 20 octobre. Ces cas traduisent les comportements sociaux qui sont souvent négligés par les citoyens mais qui ont indéniablement des conséquences juridiques sur eux. Ainsi, les primes ont permis d’attirer l’attention des citoyens, des jeunes juristes sur les conséquences de leurs agissements”, a rappelé les initiateurs.

“Après les primes qui ont opposé les 16 candidats, Adama Dembélé de l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest et Aliou Ousmane Maïga de la Faculté de droit privé se sont qualifiés pour la grande finale qui se tient aujourd’hui ici à l’Institut français”, a renseigné le président de la Trijeud. Avant de rappeler que l’objectif général de cette initiative est de contribuer non seulement à la promotion de la culture de l’excellence, mais aussi de créer une source d’encouragement et de persévérance pour les juristes de formation et en formation.

“De la première édition du concours à la date d’aujourd’hui, les résultats obtenus sont très encourageants. Parmi les candidats des deux dernières éditions, nous comptons des auditeurs de justice, des collaborateurs d’avocat et une sollicitation plus accrue des anciens candidats par les organisations”, a révélé Abdourhamane Haïdara, président la Trijeud.

Après les allocutions, le président du jury a invité les deux finalistes à prendre la parole. Au tour du thème “haltes aux violations des droits des enfants”. Adama Dembélé de l’Ucao a représenté la victime et son adversaire, Aliou Ousmane Maïga, le parquet. A l’issue des débats, c’est Aliou Ousmane Maïga qui a convaincu le jury.

La Trijeud est une association de jeunes juristes créée pour la promotion et la protection des droits humains, la démocratie, l’Etat de droit et le renforcement de capacité intellectuelle et professionnelle des jeunes.

Oumar B. Sidibé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here