Vie politique : Le FSD dévoile ses vraies intentions pour le Mali

14
Regroupés au sein de partis opposés à la réélection d'IBK pour un second mandat à Koulouba, les responsables du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) ont organisé le jeudi 18 dernier à la Maison de la presse, une conférence de présentation de leur association. Porté sur les fonts baptismaux le 6 octobre passé, les membres de ce regroupement politique s'étaient réunis autour du chef de file de l'opposition, Soumaila Cissé et de son chef d'état major politique, les membres du FSD ont présenté leur directoire et expliqué leurs objectifs. Dans une déclaration lue par le vice-président de l'URD, Me Demba Diallo, le FSD étale ses intentions de faire partir le président réélu IBK. Soumaila Cissé et ses camarades ont une fois de plus rappelé qu'ils ne reconnaissent pas l'élection d'Ibrahim Boubacar Keita. Ils ont dénoncé ce qu'ils appellent '' la mascarade de la dernière élection présidentielle caractérisée par la fraude massive, le bourrage des urnes, la corruption, hypothéquant lourdement notre démocratie''. Imbus, selon eux même des valeurs patriotiques et républicaines, ils affirment vouloir mettre fin, entre autres ''aux détournements de fonds publics et à traduire en justice les coupables, combattre le mépris arrogant affiché par une oligarchie prédatrice face aux revendications légitimes des travailleurs de toutes catégories, l’indifférence coupable et insolente envers les besoins élémentaires des populations, dont la carence chronique d’offres de formation et d’emploi pour la jeunesse et les femmes'' entre autres. Evoquant le projet sur le découpage administratif, ils affirment leur opposition. Car pensent-ils que celui-ci contiendrait ''des germes de partition du pays''. Pendant une heure d'horloge, une dizaine d'orateurs se sont succédé au pupitre, tous dénonçant les conditions d'élection du président IBK, décriant la gestion du pouvoir et appelant le peuple à se mobiliser contre le pouvoir en place. Rappelons que cette sortie de l'opposition « Soumailiste » intervient au moment où le Front social est marqué par des menaces de grèves et une tension politique alimentées par le projet de découpage administratif du ministre de l'administration territorial. Toutes choses qui laissent croire que ce front des frustrés de la dernière présidentielle sont prêts à récupérer toutes opportunités ''heureuse ou malheureuses pour le pays, afin d'atteindre leur but : ''faire partir IBK''. Mohamed Naman Keita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here