Programme d’urgence pour la relance du développement des régions du Nord: Les conventions paraphées s’élèvent à 7, 7 milliards de FCFA

0

Sous la présidence du Ministre de la solidarité et de l’action humanitaire, Hamadou Konaté, a eu lieu, le 22 octobre 2018, dans la salle de conférence du département de la solidarité, la cérémonie de signature des conventions de maîtrise d’ouvrage déléguée de la phase IV du programme d’urgence pour la relance du développement des régions du Nord (PURD/RN) entre d’une part, l’AGETIER (Agence pour la Gestion et l'Exécution des Travaux d'Infrastructure et d’Equipements Ruraux) et les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou et de Taoudéni pour s’occuper des travaux et la fourniture d’équipements, et d’autre part, entre l’AGETIPE (l'Agence d'exécution des travaux d'intérêt public pour l'emploi) et les régions de Gao, Kidal et Ménaka pour s’occuper de ceux de ces zones.

Ces différents investissements représentent un montant total de 7,7 milliards Fcfa.
Après la mise en œuvre des Phases I, II et III de 2013 à 2017 pour un coût total de plus de 49 milliards de Fcfa financées sur budget national, indique le ministre Hamadou Konaté, il s’agit pour nous, aujourd’hui de créer les conditions idoines pour le démarrage effectif de la Phase IV en procédant à la signature des conventions de délégation de maitrise d’ouvrage y afférentes, entre les gouverneurs de Région et les agences d’exécution du programme.

Pour la région de Ségou, dit-il, il est prévu 500 000 000 de Fcfa pour la construction et l’équipement des bureaux des cercles de Bla et de Niono, la réhabilitation et l’équipement du pied-à-terre du gouvernorat et la réalisation de certaines infrastructures prévues dans le cadre du PSIRC. Pour la région de Mopti, déclare le ministre Konaté, on table sur 800 000 000 de Fcfa destinés à la construction et à l’équipement du logement du peloton de la garde nationale, les réhabilitations des bureaux des directions régionales du travail, de l’Hydraulique, du génie rural et la réalisation de certaines infrastructures prévues dans le cadre du PSIRC.

Concernant la région de Tombouctou, souligne le ministre, ont n’a établi sur un investissement de 1 000 000 000 de Fcfa qui seront affectés à la construction et l’équipement des bureaux du Gouvernorat, des salles de conférence et informatique du Gouvernorat de Région et des bureaux de l’Autorité intérimaire régionale. Par rapport à la région de Gao, indique-t-il, seront 1 000 000 000 de Fcfa seront affectés à la construction et l’équipement des bureaux du Gouvernorat, de la salle informatique du Gouvernorat et des bureaux de l’Autorité intérimaire régionale.

S’agissant de la région de Kidal, explique le ministre de la solidarité, 900 000 000 de Fcfa seront affectés à la réhabilitation des logements des préfets de Tessalit, Abeibara et Tinessako, la construction des bureaux et du logement du préfet d’Achibogho et des bureaux de l’Autorité intérimaire régionale. Pour la région de Taoudéni, poursuit le ministre, 2 000 000 000 de Fcfa seront destinés à la construction et à l’équipement des bureaux, des logements et annexes des cercles de Taoudéni, Achouratt, et El Ourche, du collège transitoire et la réalisation de forages équipés.

Pour la région de Ménaka, déclare le ministre, 1 500 000 000 de Fcfa sont prévus pour la construction et l’équipement des bureaux et logements des directions régionales de la production industrielle animale, de la santé, du budget, du contrôle financier, de la promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille et du collège transitoire. En tout, ces différents investissements représentent un montant total de 7,7 milliards Fcfa.

« Je vous remercie pour votre présence à cette cérémonie de signature de conventions de maîtrise d’ouvrage déléguée pour les travaux de réhabilitation, de construction et d’équipement des régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Taoudéni et Ménaka. À titre de rappel, ces régions ont fait l’objet d’actes de vandalisme sur leurs infrastructures administratives et équipements divers.

Ce programme a pour objectif de créer les conditions satisfaisantes pour l’opérationnalisation de l’administration d’État en vue d’assurer l’accès des populations aux services sociaux de base. J’invite les Gouverneurs de région et les directeurs généraux des agences d’exécution à faire preuve de diligence dans la mise en œuvre des termes de ces conventions en usant les procédures d’urgence prévues en la matière afin de répondre dans les meilleurs délais aux attentes des populations », a conclu le ministre Hamadou Konaté.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here